Title Image

Les 3è visitent l’exposition « Kunst in der DDR-Utopie et déclin » au Kunstpalast

Les 3è visitent l’exposition « Kunst in der DDR-Utopie et déclin » au Kunstpalast

Trente ans après la chute du mur, pour la première fois, un musée de l’ex-Allemagne de l’Ouest – le Kunstpalast – propose une rétrospective sur l’art de la RDA. Les 10 et 12 décembre 2019, respectivement, les élèves de 3èmeA et B du LfdD se sont rendus au Kunstpalast pour voir cette exposition, accompagnés par Mme. Paurici (prof. d’Arts Plastiques), Mme. Buschausen (prof. d’Euro-allemand) et Mme. Isambert (prof. d’Histoire-Géographie).

Voici quelques témoignages des élèves suite à la visite guidée.

Wolfgang Mattheuer

Dans la DDR, la plupart des peintres ne devaient pas aborder certains sujets ou même utiliser certains styles artistiques sous peine de restriction des œuvres ou de non-reconnaissance du peintre. Cornelia Schleime a contré cette restriction en peignant sur des toiles avec du café. Wolfgang Mattheuer a fait une sculpture en représentant un homme avec un masque de mouton. Il cherchait à signifier le fait que la population ne faisait que suivre les idées du gouvernement au lieu d’avoir leurs propres idées. Nous avons bien aimé l’exposition, les peintures étaient belles et leur style très varié. Le seul défaut c’est que nous n’avons pas pu aborder toutes les œuvres. Malgré cela, les œuvres montrées ont été très bien expliquées ainsi que l’histoire de leurs peintres. Alix Giacometti-Rossignol et Martin Roussel – 3èmeB

Wolfgang Mattheuer

L’exposition « Kunst in der DDR -utopie et déclin » présente l’art dans la DDR, de 1940 à 1989 avec la censure et autres difficultés qui présentait le régime. Certains peintres contournaient ces contradictions par des expositions clandestines en prenant le risque de finir en prison ou de voir ses œuvres brulées. Les peintres dont nous avons vu les œuvres sont Angela Hampel, Bernard Heisig, Werner Tübke, Wolfgang Mattheuer, Willi Sitte et Willi Kemp. L’œuvre qui nous a le plus marqué est « Un incident étrange » de Mattheuer car nous trouvons que c’est plutôt osé de peindre un tableau avec une telle opposition au régime. En effet, Icarus représente les artistes qui veulent s’enfuir ou s’exprimer et qui se butent à l’autorité et la censure du parti unique communiste. Icarus est encore vivant mais a perdu ses ailes. Il gît à côté d’une autoroute par laquelle passent des touristes hongrois et à côté d’un tas de braises. Ce dernier pourrait surement signifier qu’en essayant de s’échapper, le peintre voit son œuvre brûler, comme Icarus avec son œuvre. Une exposition intéressante permettant de comprendre les difficultés pour un peintre de s’exprimer librement dans un pays privé de liberté et ses moyens pour résister.  Julien Roy & Paul-Hobab Koala – 3èmeB

Le mélange d’œuvres et de styles des artistes présentés dans l’exposition « Kunst in der DDR » nous permet de vraiment comprendre ce que c’était d’être peintre en RDA : peintre libre et glorifié ou peintre sali et banni. Personnellement, j’ai trouvé cette exposition intéressante et bien venue puisqu’elle nous a donnée de l’avance sur le programme d’histoire que nous aborderons au 2èmetrimestre.  James Borthwick – 3èmeB

Lors de l’exposition de peintres en provenance de la DDR (la partie de l’Allemagne appartenant à la Russie de 1949 à 1989 jusqu’à l’effondrement du mur de Berlin) nous avons pu observer diverses peintures de plusieurs styles : réaliste, surréaliste, abstrait. La DDR censurait l’art car on avait besoin d’une autorisation de l’Etat pour acheter du matériel pour peindre ainsi que pour exposer ses tableaux. De plus, beaucoup d’artistes étaient espionnés avec des caméras et de microphones installés dans leur logement sous le papier peint. Ainsi, certains artistes ont trouvé des astuces pour pouvoir travailler : par exemple, Cornelia Schleime utilisait du café pour colorier ses œuvres et Angela Hampel peignait sur des rideaux car ils étaient faciles à transporter ou à cacher. Anna Bischoff, Véronique Benkler et Camille Métais – 3èmeB

Pendant notre sortie au Kunstpalast nous avons eu l’occasion d’observer certaines peintures réalisées par des artistes de la DDR, forcés de peindre en faveur du parti communiste, sous peine d’emprisonnement ou de très lourdes sanctions. Malgré cela, certains peintres ont continué de réaliser des œuvres dénonçant le régime de la DDR. Le style des tableaux était très différent selon leur créateur. Wolfgang Mattheuer faisait des œuvres surréalistes, avec des épisodes de la mythologie comme la pomme d’Adam et Eve, Icarus, etc. Les œuvres que j’ai le plus appréciées sont celles de Bernard Heisig car, à mon sens, elles représentent bien la vie dans la DDR. J’ai trouvé également très représentative de la DDR, une œuvre en particulier de Willi Sitte dans laquelle on observe des mineurs qui rentrent du travail, entre heureux et déprimés. Aston Pottlitzer – 3èmeB

  

J’ai trouvé que cette sortie au Kunstpalast était très intéressante. Elle m’a permis de réfléchir sur notre thème d’E.P.I ! J’étais vraiment passionné et j’essayais constamment de deviner et de trouver les messages et indices cachés dans les nombreuses œuvres. C’est définitivement quelque chose à refaire ! Etienne Guégan – 3èmeA

Facebook
Facebook