Brief des Schulleiters

François Dillenschneider

Proviseur

Un lycée d’excellence

Le lycée français de Düsseldorf a bientôt 60 ans. Créé à l’initiative d’un groupe de parents pour scolariser une quinzaine d’enfants, l’établissement a beaucoup grandi pour devenir aujourd’hui un lycée d’excellence qui attire non seulement les élèves français mais aussi, de plus en plus, d’autres nationalités.

Accueillant désormais plus de 600 élèves, de la maternelle à la terminale, il est reconnu pour la qualité de l’enseignement qui y est dispensé, pour les résultats des élèves aux examens et pour leur devenir après l’obtention du baccalauréat.

L’exigence pédagogique est l’une des caractéristiques fortes de l’établissement, inscrite dans le cadre de la convention qui le lie à l’Agence pour l’Enseignement du Français à l’étranger (AEFE). Les professeurs suivent donc les programmes définis par le Ministère de l’Education Nationale et ils sont accompagnés par le réseau des établissements français à l’étranger pour élaborer une pédagogie à la fois solide et innovante, qui favorise l’acquisition des connaissances et des compétences dont les élèves ont besoin pour poursuivre leur scolarité et, plus tard, leurs études.

Les résultats aux examens témoignent à la fois du travail des professeurs pour donner aux élèves les outils nécessaires à leur réussite et de l’engagement des élèves dans leur parcours d’apprentissage. Ils tiennent également dans la capacité de tous les acteurs de la communauté éducative à se mobiliser pour les aider lorsqu’ils en éprouvent le besoin, pour les motiver lorsqu’ils s’essoufflent et pour les pousser à aller au maximum de leurs capacités quand c’est possible.
Avec des pourcentages de 92 à 100% de réussite au Diplôme National du Brevet comme au Baccalauréat et un nombre de mentions impressionnant, le lycée se classe parmi les meilleurs et ouvre des portes à des cursus universitaires prestigieux où aux grandes écoles françaises : Sciences Po, HEC ou Dauphine, par exemple, pour la France, Aachen ou Princeton, par exemple, pour les élèves qui poursuivent leurs études à l’étranger.

Un lycée ouvert et tourné vers l’international

Cette ouverture à l’international fait partie de l’âme des lycées français à l’étranger membres de l’AEFE. Au LfdD, le multiculturalisme se vit au quotidien: si 45% des élèves sont français, les autres sont soit binationaux, soit Allemands, soit d’une autre nationalité. Aussi l’établissement dispense-t-il un enseignement plurilingue. Dès la maternelle, l’enseignement des langues est au cœur des parcours proposés aux plus jeunes de nos élèves. Au collège, le LfdD propose l’apprentissage de quatre langues: le français, l’allemand, l’anglais et l’espagnol.

Dès 2021, en plus du baccalauréat français, il proposera trois certifications : l’Abibac, la Section Européenne en anglais et, nouveauté, la Section Internationale Américaine qui préparera les élèves à l’OBI (IBO, International Baccalaureate Organization, en anglais).
Le lycée fait également partie du programme ADN-AEFE qui permet à des élèves de seconde d’effectuer un échange durant l’année scolaire dans un autre établissement du réseau AEFE. En s’immergeant pendant plusieurs semaines dans un nouvel environnement familial, scolaire, culturel et linguistique, les élèves enrichissent leur parcours éducatif tout en bénéficiant d’une continuité dans les apprentissages. Durant tout leur séjour, ils sont accompagnés par des référents qui s’assurent du bon déroulement de l’échange.
La plateforme AGORA est un outil collaboratif fondé sur une dynamique d’échanges entre lycéens, qui construisent leur projet d’orientation, et anciens élèves de l’AEFE, Alumni, engagés dans leurs études supérieures

Un lycée inclusif porteur de valeurs fortes

Les personnels du lycée français de Düsseldorf sont engagés depuis plusieurs années dans une politique ambitieuse d’inclusion des élèves à besoins éducatifs particuliers. Tous les troubles de l’apprentissage font désormais l’objet d’une prise en charge particulière et individualisée.
Il en va de même pour les élèves allophones qui ne parlent pas le français lorsqu’ils arrivent dans l’établissement et qui bénéficient d’un dispositif d’accueil et d’apprentissage spécifiques. C’est l’occasion pour l’ensemble des élèves de faire preuve de responsabilité et de solidarité à l’égard de leurs camarades. Car la transmission des valeurs complète l’instruction donnée aux élèves du LfdD, afin qu’ils deviennent progressivement non seulement maîtres de leur propre vie mais aussi des acteurs éclairés et actifs du vivre ensemble.

François DILLENSCHNEIDER
Proviseur

Facebook
Facebook