Actualités

  • Sort Blog:
  • All
  • AEFE
  • Atelier Lecture
  • Citoyenneté
  • Elémentaire
  • La presse en parle
  • Mathématiques
  • Orientation
  • Projet immobilier
  • Sciences
  • Secondaire
  • Sport
  • Tour de France
  • Voyage

Die Tafel et les enfants du cœur

Identifier 

Nous avons déjà identifié un problème. Le fait que beaucoup de personnes n’ont pas à manger dans un pays riche comme l’Allemagne.

Imaginer

Donc nous avons décidé  de créer un projet qui consistait à faire une collecte de nourriture et de produits d’hygiène à l’école, le matin et l’après-midi avec des cartons. L’ aide de Mme Tempel pour la logistique et le contact avec la presse, Mme Klocker et de Mme Fuzeau pour la conceptualisation nous a été précieuse. Nous avons également contacté Die Tafel pour leur demander ce qu’ils prenaient.

 

Réaliser

On a demandé des cartons a Mme Tempel notre directrice. Puis nous nous sommes installés devant les containers. Nous avons récupéré 11 cartons. Une dame qui travaille à Die Tafel (Mme Fisher ) est venue expliquer à la classe ce  qu’était Die Tafel.

 

Partager

Nous avons fait une lettre pour demander la présence d’un journaliste du Rheinische Post. Un journaliste est venu nous interviewer. Puis nous sommes apparues dans le journal le 27 février.   

La remise du diplôme

Mme Tempel est venue nous remettre des certificats d’engagement citoyen.

Quelle belle expérience !

Romane, Emma, Charlotte

L’atelier théâtre du LfdD se produit à Toulouse

L’Atelier théâtre du LfdD participe au festival international de théâtre à Toulouse.

Pour sa 32ème édition, le festival Éclair de scène a fait venir des élèves du monde entier pour leur permettre de montrer leurs talents d’acteurs, dans la langue de Molière ou dans une langue étrangère. Et pour la deuxième fois, la troupe de théâtre des élèves du LfdD, coachée par M. Séguy, y participe.

Cette année, 7 élèves de seconde ainsi que 3 de première sont partis accompagnés par M. Séguy et M. Le Mercier présenter une adaptation de la pièce L’Avare de Molière sur la scène du théâtre Jules-Julien à Toulouse. Le lendemain de notre arrivée marquait le début du festival avec la cérémonie d’ouverture lors de laquelle nous avons fait la connaissance des organisateurs, des bénévoles et des autres troupes venues d’Espagne, de Tunisie, de Pologne et de Toulouse. Du 28 mai au 2 juin, des activités étaient proposées aux troupes : des ateliers théâtre, une visite de la ville de Toulouse, une rencontre à la mairie, un marché international avec les produits locaux des pays représentés ainsi que des moments de partage et de discussions entre les troupes de théâtre. Par ailleurs, nous n’avons pas hésité à faire des séances d’improvisations avec les autres acteurs. Tous les jours, il y avait 4 représentations, deux l’après-midi et deux le soir.

Le 31 mai fut pour nous le grand jour, celui de notre représentation.

Finalement, ce fut un succès et un plaisir de monter sur scène !!

 

Nous remercions pour cet extraordinaire projet M. Séguy et son engagement tout au long des deux années de préparation, qui nous a permis de monter la pièce, M. Le Mercier pour nous avoir accompagnés pendant le voyage, Mme Anaïs Périé pour ses superbes maquillages, toutes les organisatrices et tous les organisateurs du festival qui nous ont fait passer une très belle semaine.

Les élèves de l’Atelier théâtre

Ressentis d’acteurs :

Du fait de 4 représentations par jour et de diverses activités, nos journées étaient bien remplies, nous rentrions tous fatigués et nous dormions dès le retour du théâtre.
Ce fut pour moi un moment dont je me rappellerai toute ma vie : le stress avant de monter sur scène, la satisfaction, les applaudissements, les compliments des autres troupes pour notre travail, les rencontres faites et les messages échangés.

Tous ces moments qui n’arrivent qu’une seule fois dans la vie. En tout cas, si la possibilité de recommencer se représentait à moi, je n’hésiterais pas une seule seconde.

Timothée Vendange/ Maître Jacques

C’est en effet une expérience inoubliable que celle du festival international de théâtre. Après deux ans de préparation, nous n’attendions qu’une chose : monter sur la scène du théâtre Jules-Julien. Logés à la maison diocésaine du christ roi à Toulouse, nous avons tous récité nos répliques dès que l’occasion s’y présentait, ce qui nous plongeait déjà dans une ambiance particulière. La veille de notre représentation, nous pouvions être sûrs que dans toutes les chambres, des répliques de L’Avare étaient répétées sur tous les tons.

Ce qui m’a particulièrement marqué, c’est la représentation en elle-même. Le théâtre Jules-Julien apporte tout le matériel nécessaire pour des jeux de sons et de lumière et c’était un plaisir d’y jouer. La représentation est toujours un moment privilégié car il est unique en soi. Enfin, ce sont aussi les autres troupes qui ont fait de ce festival une semaine fantastique. En effet, nous avons passé beaucoup de moments d’échanges et de fou-rires !!!

Amaury Jean/Harpagon

Le concours de discours

Le transport

Zoé, Madame Fuzeau et moi sommes allées en avion à Zurich pour le concours de discours. Arrivées sur place, nous avons pris le tramway pour aller à l’espace Guillaume Tell, que l’école de Zurich avait loué.

 

Le tirage au sort des passages
Dans la salle, nous avons pris place puis des jeunes enfants ont procédé au tirage au sort de l’ordre de passage pour le lendemain des CM2, des 4èmes et des 1ères.

La répartition dans les familles d’accueil
Après le tirage au sort, nous avons été répartis dans les famille d’accueil. J’étais avec Zoé dans une famille avec deux petites filles. Nous avons joué à la bonne paye puis avons diné et nous nous sommes couchées.

Le grand jour
Nous nous sommes levées et avons pris le petit déjeuner. Ensuite, nous sommes allées à l’Espace Guillaume Tell et avons récité nos discours. Nous étions 27 CM2.

 

La remise des prix
Après le déjeuner, nous avons assisté à la remise des prix. Un CM2 de Lancy en Suisse a gagné avec un discours sur les dangers de la cigarette.

La ballade en ville
La maitresse nous a emmenées visiter la ville. Nous avons visité un musée sur les animaux que j’ai beaucoup aimé.

 

Le retour
Nous sommes rentrées en avion, Papa m’attendait à l’aéroport.
C’étaient deux super jours !

Charlotte C.

Sortie au Wülfing Industriemuseum

Wülfing est une petite ville industrielle à côté de Wuppertal. Elle date du 19ème siècle. Maintenant, il y a un musée, c’est celui qu’on a visité.

Le métier à tisser était très bruyant: je ne l’ai pas aimé. J’aurais pu imaginer comment c’était bruyant quand, à la révolution industrielle, plus de 80 machines à tisser marchaient dans chaque pièce. Il y avait même une école pour les enfants sourds.
Avant tout, c’est la roue de la machine à vapeur qui m’a impressionné. Elle était très grande et il est facile d’imaginer comment cette machine à été importante durant les années de l’industrie. Sans elle, la ville industrielle ne marcherait pas.


Pour finir, je n’ai pas trop aimé la laine pas encore lavée: elle était très graisseuse et déplaisante à toucher. Il est bien imaginable comment les ouvriers ont dû laver la laine. Pour  moi, ça ne serait pas très agréable.
Pour en faire un résumé, j’ai aimé la sortie à Wülfing car j’ai appris beaucoup sur la vie pendant la révolution industrielle. J’ai aussi appris des choses sur la fabrication des textiles, les machines utilisées et l’importance des animaux.

Finley, CM2 de Martine Fuzeau

Rugby – Rencontre au sommet

 

Samedi 16 Juin 2018 dans le cadre de la fête de fin d’année du club de Rugby de Düsseldorf, les apprentis rugbymen du LfdD ont pu se mesurer à l’équipe U10 des Dragons entraînée par M. Lesieur. La rencontre a été disputée dans un excellent état d’esprit ou chacune des deux équipes a essayé de produire son meilleur jeu.

Les Dragons plus aguerris se sont logiquement imposés 6-3, la réplique du LfdD valant par un bel esprit de corps et une belle combativité. M. Gallard se montrait très satisfait de l’engagement de ses troupes pour cette première entrée en compétition, mais notait que le chemin de « la technique rugbystique » vers le projet « Japon 2019 » était encore long !


Nous devons en particulier remercier les parents de leur soutien et féliciter le Président Lernoult le maître d’œuvre de cette organisation parfaitement réussie qui s’est achevée en apothéose par un match de gala entre l’équipe fanion du club et une sélection japonaise de Düsseldorf.

Semaine du civisme – 6è B

Les 6°B s’engagent dans le cadre de la semaine du civisme :
Des grues, symboles de la paix sociale à l’école et dans la vie de tous les jours !

 

La classe de 6°B a décidé de faire des grues en origami pour la semaine du civisme.

Les élèves ont tous marqué une phrase à l’intérieur de la grue expliquant l’engagement qu’ils se sont fixés jusqu’à la fin de l’année scolaire pour contribuer à la paix sociale !

Nos grues ont été accrochées à un arbre dans la cour et nous pourrons ainsi les voir et y repenser tous les jours !

Texte écrit par Augustin pour les 6°B

Statue dédiée à Sadoko

 

Pourquoi des grues ?

Il s’agissait de comprendre que le civisme permet de vivre tous ensemble dans le respect et la paix. Or ces grues sont un symbole de paix.

L’histoire de la grue en origami

Sur la base d’une légende japonaise qui dit  que « quiconque plie mille grues de papier verra son vœu de bonheur, santé ou longévité exaucé » , une petite fille SADOKO atteinte de leucémie après avoir été exposée au rayonnement du bombardement atomique d’Hiroshima, décida de plier 1000 grues pour guérir. Elle plia avec n’importe quel papier qu’elle trouvait mais voyant que la maladie empirait elle se mit à espérer la paix dans le monde plutôt que sa propre guérison. Malheureusement elle mourut de leucémie à 12 ans après avoir plié 644 grues. Ses compagnons de classes plièrent les grues restantes et elle fut enterrée avec une guirlande de 1000 grues. 

 

 

 

Depuis, la grue est le symbole de la paix. Nous trouvons que ce symbole était parlant pour notre action en faveur de la paix au sein de l’école !

Exemples d’engagements de la classe de 6èB :

« Je m’engage dès que je sors de cours à m’assurer que la classe reste propre. » Clara

« Aider les élèves en difficulté, par exemple dans la cour quand un petit tombe. » Tal

« Je m’engage à ne pas me moquer des autres quand ils se trompent par exemple. » Agnès

« Dire « bonjour » avec le sourire à chaque personne que je rencontre dans la cour ou les couloirs même si je suis dans mes pensées, dans le stress… » Léo et Mme Isambert 

« Je m’engage à aller vers tout enfant qui me paraîtrait triste dans la cour« . Sarah

« Je m’engage à aider les plus petits que moi à la cantine. » Augustin

Sur les traces des édifices emblématiques de Düsseldorf

La classe de CM1A de Mme Hoffmann-Gautier a voyagé à travers la ville de Düsseldorf en s’intéressant aux divers bâtiments de notre ville.

Chaque élève en a choisi un pour le peindre ou le colorier.

Voici les différentes œuvres réalisées:

Ce travail s’est accompagné de recherches concernant le bâtiment choisi. Les élèves ont écrit à la manière des Calligrammes les informations sur les contours des édifices :

 

Bonne visite !

Semaine du civisme – 6è & 5è

A l’occasion de la Semaine du Civisme, le bureau de la Vie Scolaire a souhaité organiser un mini-tournoi de football basé sur le « Fairplay » et l’arbitrage lors des pauses méridiennes.

L’épreuve s’est déroulée en 2 matchs de qualifications (2 équipes de 4° contre 2 équipes de 5°) suivis d’une finale et d’une petite finale.

  • Équipe A : Alexandre Delannoy, Clément Roussel, Victor Karmann, Virgile Rafii, Alix Giacometti Rossignol, Titouan Ligneau (5°)
  • Équipe B: Thibault Jelitte, Martin Roussel, Younes El Youssouffi, Abel Isambert, Mark Nana Djiepmo (5°)
  • Équipe C: Tom Bonicelli, Rayan Bel Abbes, Yanis Keddache, Ilyas Elkhattabi, Merwan Elgimiabi (4°)
  • Équipe D : Victor Valentin, Rayane-Bilal Ech Cherfaoui, Gwendal Degorce, Sandro Rodriguez, Halil Ergen (4°)
  • Arbitres : Younes El Qarqouri, Baptiste Boursault, Rayane-Bilal Ech Cherfaoui, Thibault Jelitte et Imran Moujtahid

 


L’équipe D a gagné le match contre l’équipe A, l’équipe B a gagné le match contre l’équipe C.
Petite finale remportée par l’équipe C contre l’équipe A et finale remportée par l’équipe B contre l’équipe D.
Le tournoi s’est donc déroulé dans l’esprit du « Fairplay » en considérant le respect de l’adversaire, des règles, des décisions de l’arbitre et de l’esprit du jeu, mais aussi la loyauté, la maîtrise de soi et la dignité dans la victoire comme dans la défaite.

 

Championnat scolaire d’Athlétisme 2018

Jeudi 7 Juin 2018 23 élèves du Collège ont participé dans le cadre du « Landessportfest der Schulen » à une compétition d’athlétisme dans le magnifique stade du Rather Waldstadion situé à proximité de l’école.


Les compétiteurs se sont mesurés à une douzaine d’autres écoles du district de Düsseldorf, dans différentes disciplines (75m, 800m, Hauteur, Longueur, Poids, Lancer de balle et plusieurs relais).

Si pour la majorité d’entre eux, cette compétition fut une découverte de l’Athlétisme pleine de promesse, d’autres ont déjà pu affirmer une certaine autorité, comme en témoigne les résultats d’Alexandre Bussière (vainqueur du 75m), Gwendal Degorce (vainqueur du 800m), Samuel Oppong-Asamoah et Anne-Catherine Lebre (second du 800m).


Signalons aussi la belle performance du relais 4x75m garçons facile vainqueur de leur série !
Bravo à eux et à leurs professeurs (Bourgeois, Fouquet, Gallard, et Morales) et qui ont sous un soleil de plomb porté haut les couleurs du LFdD.

Semaine du civisme – Seconde

Le civisme est une partie importante de notre vie quotidienne.

Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Le civisme est le dévouement envers la collectivité. Il s’exprime en actes, comme par exemple aller voter. Mais le civisme ne se limite pas seulement au vote, ce sont des actions qui peuvent être pratiquées par tous : grands et petits. Pour le prouver, pendant la semaine du 14 au 18 Mai, le Lycée Français de Düsseldorf s’est engagé pour une « semaine du civisme ». Notamment, la classe de Seconde a organisé une série d’actions dans le but de participer au quotidien collectif, afin de lui rendre service.

Tous les élèves ont commencé la semaine en mettant leur présence au service de la circulation routière qui se déroule chaque matin devant le LFdD. Vêtus de gilets fluorescents, ils ont autant aidé les voitures sur le parking et sur la route que les piétons, qui la traversaient. Et ce, devant leur propre lycée et les écoles avoisinantes.

D’autres élèves, se sont volontairement présentés dans la cantine pour prêter assistance au personnel. Ils ont surveillé les autres élèves ainsi que leurs camarades pendant toute la pause de midi, qui s’est déroulée sans incident.

Encore, en collaboration avec les 6è A, la classe entière a préparé une surprise aux classes du collège, en se présentant au milieu de leur cours, avec de l’eau, du savon et des torchons. Les élèves qui étaient en cours ont dû nettoyer les tables et les gribouillis dans leurs salles, et aussi dans toutes les autres salles non occupées par les examens. C’était un acte en faveur du personnel qui nettoie le bâtiment constamment, pour que tous aient un environnement propre autour duquel mener leur quotidien.

Cette vigoureuse semaine a permis à l’ensemble des élèves de seconde de former la classe en une unité soudée, et de prendre conscience que eux aussi ont un rôle à jouer pour non seulement leur propre bien, mais aussi le bien de tout le reste.

Olivia Rodriguez & Ana Schwabedal, 2nde