Actualités

  • Sort Blog:
  • All
  • AEFE
  • Atelier Lecture
  • Citoyenneté
  • Elémentaire
  • La presse en parle
  • Mathématiques
  • Orientation
  • Projet immobilier
  • Sciences
  • Secondaire
  • Sport
  • Tour de France
  • Voyage

La ville de demain

Travail interdisciplinaire AP/Géographie et EMC/Histoire de l’art avec la classe de 6ème B

A partir d’un chapitre de géographie, les élèves de 6è B ont mené tout un travail sur la ville de demain en faisant intervenir différentes disciplines : géographie (prospective), Enseignement moral et civique (réflexion citoyenne), histoire de l’art (recherche sur Le Corbusier). L’heure d’Accompagnement personnalisé a également été très utile pour travailler la méthode : recherche documentaire, présentation écrite et orale de son projet. Les compétences travaillées ont été multiples et notamment celles consistant à écrire pour communiquer et échanger, écrire pour structurer sa pensée et son savoir ou encore s’exprimer à l’oral.

 

1ère étape : travail en géographie et EMC sur la ville de demain

Démarche suivie / prospective :

Il s’agit d’engager les élèves dans une réflexion géographique et citoyenne sur le futur de la ville qu’ils aimeraient habiter. Les élèves créent eux-mêmes les ressources de la séquence consacrée à «la ville de demain ».
La démarche permet un travail différencié (étude de documents et écriture) et se révèle motivante. Elle est un levier pour engager chaque élève dans un travail de groupe et dans l’argumentation. 

Les élèves ont été invités à construire un projet définissant les caractéristiques de la ville du futur et répondant aux besoins des habitants. Ils étaient entièrement libres de choisir leurs camarades partenaires et le choix de leur support (dessin, maquette…).

 

2è étape : rencontre avec un architecte, Monsieur Radboud Seckel, le vendredi 25 janvier 2019

Objectif : confronter les projets des élèves au professionnalisme et à la réalité

Les élèves ont été invités à présenter leur projet à l’architecte qui a engagé avec chacun d’entre eux un dialogue sur les caractéristiques et les choix opérés.

 

M. Seckel a même pris le temps de revenir vers les élèves après la rencontre en leur envoyant à chacun un topo avec des remarques individuelles allant jusqu’à leur indiquer le style, l’influence ou le courant d’architecture dans lequel s’inscrivait leur projet. Certains d’entre eux ont été comparés à Le Corbusier. Les élèves étaient très fiers !

Un merci spécial à la maman d’Alexander qui nous a mis en relation avec cet architecte !

Témoignage d’une élève :

Le 25 janvier, Monsieur Seckel, un architecte hollandais est venu nous rendre visite. Auparavant nous avions fabriqué des maquettes ou dessiné des dessins de notre ville de demain. Alors Monsieur Seckel nous a dit ce qu’il en pensait. Il nous a beaucoup complimentés.

Quelques jours plus tard, Monsieur Seckel nous a envoyé une présentation sur ses constructions et sa manière de travailler. Dans cette présentation, il y avait aussi des photos de nos maquettes et de nos dessins avec à côté à chaque fois un résumé et surtout une appréciation.

Cette rencontre nous a beaucoup plu.

Charlotte Caillod

 

3è étape : travail de recherche sur des architectes connus (histoire de l’art) et notamment sur Le Corbusier

Les élèves ont réalisé un travail de recherche en autonomie et ont écrit une note de présentation sur l’architecte.

Voici des exemples de notes écrites sur Le Corbusier par des élèves : 

Charles-Edouard Jeanneret-Gris est né en 1887 en Suisse et mort en France en 1965. Plus connu sous son pseudonyme, Le Corbusier, il est à la fois architecte, urbaniste, décorateur, peintre, sculpteur et homme de lettres.

Il est l’un des principaux représentants du mouvement moderne avec entre autres  Ludwig Mies van der Rohe, Walter Gropius, Alvar Aalto et Theo van Doesburg.

Thaïs Barthe

Il est connu pour être l’inventeur de la notion architecturale d’unité d’habitation : 

Silhouette standardisée servant à concevoir la structure et la taille des unités d’habitation. Elle devait ainsi permettre un confort maximal dans les relations entre l’homme et son espace (pas trop petit!). 

Charlotte Noirfalisse

Il était surtout architecte. Il a dessiné des villas, des immeubles et il a même réfléchi à un projet de ville de trois millions d’habitants ! Il a écrit des livres où il a expliqué ce que doit être l’architecture selon lui : un art au service des hommes qui allie fonctionnalité et bien-être. (…)

Le Corbusier a dessiné des habitations très critiquées à l’époque qui paraissaient folles. Mais il est le premier architecte à comprendre qu’un logement n’est pas une « boîte » dans laquelle on dort et on mange. C’est un lieu de vie qui nécessite de la lumière, de la verdure, de l’espace, du confort. (…)

Maxence Huilier

Engagement et Solidarité des élèves de 3è avec la Croix Rouge

A l’occasion de leur voyage sur les traces de la Grande guerre dans les Hauts de France, les élèves de 3è ont rencontré la section de la Croix Rouge à Péronne pour leur remettre des vivres qu’ils avaient collectés à Düsseldorf auprès de la communauté éducative du Lycée français.

Ce sont plus de 6 grands cartons de vivres (biscuits, gâteaux, pâtes, boîtes de conserve…) qui ont ainsi été remis au responsable de la section, Monsieur Persyn. Lors de leur échange avec ce dernier, les élèves ont appris que 130 familles de Péronne, petite ville de Picardie, bénéficiaient des aides de la Croix Rouge et seraient donc destinataires de leur collecte.

Les élèves ont été félicités par les responsables de la Croix Rouge pour leur acte de solidarité et d’engagement. Les 3è pouvaient être fiers d’eux ce jour-là !

CSI Düsseldorf

 

 

Saviez-vous qu’il est possible de déterminer le sexe d’un squelette par son crâne uniquement ? Ou qu’une simple formule – 2,85 x la taille du fémur + 4,13 – vous donnera la taille du dit squelette ? C’est cela, et plus encore, qu’ont appris les élèves de 4°LV anglais au cours de l’atelier de criminalistique anthropologique en anglais du Musée Neandertal de Mettman. Ils ont ensuite pu mettre en pratique leurs connaissances fraîchement acquises en résolvant par groupes de deux leur propre affaire criminelle. De la mort par coups de hache à celle par fronde en passant par les cas qui n’ont pu être élucidés, les surprises ont été au rendez-vous et auront peut-être déclenché quelques vocations !

 

 

Atelier technologie CM1 – 6e

Cette année, en CM1, nous avions envie de créer des meubles pour la classe. Nous avons invité les élèves de 6e pour nous aider à imaginer des étagères pour nos classeurs, nos dictionnaires, nos affiches, etc.

Nous avons réalisé deux étagères, sur-mesure !

Ce projet représente 5 séances de travail pendant lesquelles nous étions par groupes de 5 à 6 élèves, CM1 et 6e mélangés.

Durant 4 ateliers, nous avons dessiné, appris tout le vocabulaire lié à la fabrication (outils, métiers, matériaux, etc.), étudié les propriétés des matériaux, expérimenté le dessin technique et fabriqué les meubles nous-mêmes !

Voici le résultat en images !

La grande étagère, avant les renforts

Les élèves de CM1, de 6ème et leurs professeurs Mme Caillod et Mme Soubelet.

Goût de France au LfdD

Le Lycée français de Düsseldorf vient d’accueillir dans ses murs le lundi 18 mars une classe de l’école LVR-Karl-Tietenberg-Schule de Düsseldorf.

Les élèves scolarisés dans cette école sont malvoyants. La plupart de ces jeunes sont réfugiés en Allemagne et originaires de Syrie, d’Afghanistan ou de pays d’Afrique. Ils bénéficient d’une prise en charge scolaire qui leur permet d’apprendre avec tous les sens. Nous les avons donc invités à un repas français avec dégustation de fromages et de spécialités de nos régions de France.

Le groupe d’une dizaine d’élèves était accompagné par le directeur de l’école et deux enseignantes. Un groupe d’élèves de seconde de notre établissement participaient également au repas et aux dégustations.

 

Ce fut un moment intense d’échanges et de partage. Les élèves deux écoles ont bien sympathisé. Très bientôt, nous nous rendrons à notre tour à la Kark-Tietenberg-Schule pour découvrir comment les élèves malvoyants étudient.

La mode de 1519

Dans le cadre du projet d‘école portant sur Léonard De Vinci, les élèves de CE2b ont étudié la mode de la Renaissance de 1519 et vous présentent leur défilé de mode!

THE MAGICAL MYSTERY TOUR

 

Vingt-six élèves de seconde et première, accompagnés de leurs professeurs d’anglais M. Bonnet, M.Kopke et Mme Pautet, sont partis du 18 au 22 février à la découverte du nord de l’Angleterre. Ils ont pu découvrir les villes de Manchester et de Liverpool, comparer les mines britanniques à celles d’Allemagne, se familiariser avec les Beatles et en apprendre davantage sur l’esclavage et ses conséquences, et les naufrages du Lusitania et du Titanic. Et le soir c’est au sein de familles locales qu’ils étaient reçus, partageant dîner, conversation et parfois plus ! Une semaine riche en découvertes et en moments partagés, placée sous des cieux cléments !

 

 

 

 

We’ll be back ! 

Le LfdD fête carnaval

Le LfdD a fêté Carnaval le 22 février sur le thème de l’année «Léonard de Vinci , Homme de la Renaissance- Homme d’esprit universel». Petits et grands ont joué le jeu et rivalisé de créativité et d’ingéniosité pour l’occasion !
Tous ont pu se régaler grâce aux parents qui ont réalisé plus de 700 crêpes et que nous remercions chaleureusement !

Le LfdD accueille la finale d’ambassadeurs en herbe !

La finale Allemagne d’ « Ambassadeurs en herbe », s’est tenue au LfdD jeudi 24/01/2019.

Trois équipes , du FG de Berlin, du LFA de Sarrebruck et du LfdD, se sont affrontées à travers des joutes oratoires , en français , allemand et anglais , devant un Jury  composé de Mme PICAULT,  cocac adjointe de l’Ambassade de France à Berlin et déléguée de la direction de l’AEFE, Monsieur ZARA consul général de la république  Tchèque, Mme JAUFFRET, chargée de programmes NDT à l’ONU à Bonn, et de Mme ZEHETNER, étudiante en médecine, ancienne élève du LfdD.

L’équipe du LfdD

Nous avons pu assister à des échanges très pertinents entre les différents  jeunes  «  ambassadeurs », sur des sujets tels que : « la science en 2050 pour réduire les inégalités » , ou «  rêve de science, solution à tous nos problèmes ? » ou encore «  Nous aurons le destin  que nous aurons mérité »….

Après délibération du jury, l’équipe « Allemagne «  est ainsi constituée :

L’équipe Allemagne : Loïc AUPETITGENDRE, CM2 au LFdD, Arthur TOVAGLIARIE, 2nde au FG de Berlin, Coralie BISQUERA, 3ème au LFdD, Jonas ROUSSELANGE, seconde au LFA de Sarrebruck et Gabriel OERTEL, 3eme au FG de Berlin. Le jury : Mme Zehetner, Mme Jauffret, M.Zara, Mme Picault.

Bravo à tous les participants, qui même s’ils n’ont pas été sélectionnés, n’ont pas démérité, nous avons assisté à de très belles réflexions.

Souhaitons leur bonne chance pour la suite de l’aventure qui se déroulera à Bruxelles le 25 mars pour la finale Europe….avant peut être un accès à la finale monde à Paris.

Un grand merci également aux familles qui ont hébergé nos élèves de Berlin et Sarrebruck, tous garderons de beaux échanges et belles rencontres en tête.

Sortie à la gare urbaine de Düsseldorf

Le Lundi 8 octobre 2018 nous sommes partis à la gare de Dusseldorf.

Le transport : pour aller à la gare, nous sommes partis avec le métro U-72 , avec le train et nous nous sommes pourtant beaucoup déplacés en marchant.

Répartition des groupes : A la sortie, il y avait sept groupes, et dans un groupe il y avait de trois à quatre enfants et un adulte.

Ca commence !!! Au début , il faisait un vent glacial dans les couloirs, entre les quais et l’intérieur de la gare. Quelques groupes sont entrés dans un endroit où on pouvait se renseigner pour tout ce qui avait un rapport avec les trains.

Il y avait beaucoup de lignes de trains qui menaient dans les villes d’Europe et d’Allemagne.

A  la gare, il y avait de la publicité, des restaurants, des cabines à photos… On entendait des cris de gens, des valises tirées, des cris de pigeons… On sentait à quelques endroits de l’alcool, du pain…

La chaleur de la gare :  A la gare, il faisait froid, mais le ciel était clair, un peu ensoleillé et quelques nuages.

Dans la gare il y avait beaucoup de gens qui nous bousculaient et qui étaient pressés.

Seraina et Mathilde , CM2 

 

Les CM2 ont fait une sortie merveilleuse à la gare urbaine de Düsseldorf le lundi 8 octobre 2018. Chaque groupe a eu des objectifs différents.                                                         

Mission 1 : Wie kommt man zum Hauptbahnhof  ? Asal, Samira et Jade

Ils ont commencé a chercher une place pour nous rassembler. Ils ont cherché des moyens de transports ex: (voiture,bus,vélo…)

Ils ont fait des photos de ces véhicules. Il y avait des moyens de transports que l’on ne connaissait pas. Ils ont trouvé beaucoup de lignes de transport . 

Leur conclusion : Ils ont bien aimé, car c’était intéressant et ils se sont bien amusés!

Mission 2 : Geschäfte,Amter (services) – Ahmed, Alexandre et Joseph 

La mission «Hauptbanhofmission» était géniale, ils aident tous les malentendants. C’est vraiment incroyable! Beaucoup de restaurants   parce qu’ il y a un peu près 6000 passagers qui passent par la gare. Le kinder lounge d’où les enfants ne veulent plus partir.

Leur conclusion : Ils ont adoré car ils ont découvert beaucoup de choses intéressantes comme: (les douches, des consignes…)              

 Mission 3 : Nahrverkehr (S-bahnen) – Axel, Antoine et Valentine

Le Hauptbahnhof était grand et bondé. Il faisait chaud dans la gare, ils sont d ‘abord allés à la Ankunstaffel, ils ont  recopié les horaires d’ arrivées et de départs. Après ils sont allés à l’information où ils ont demandé une feuille où toutes les information étaient écrites. Ils sont allés boire du chocolat-chaud dans un café avec le papa accompagnateur. Bien-sûr après ils ont continué de travailler.

Leur conclusion : Vous, oui vous, vous devrez faire une petite sortie à la gare, car c’est très intéressant.

Mission 4 : Fernverkehr – Städte in Deutschland – Skander, Leonard et Lenny

Quand la mission a commencé, dehors il faisait froid et on voyait le soleil. Le groupe devait chercher un tableau d’arrivée et de départ combien de trains passent toute l’année à Düsseldorf. Après le groupe est allé à l’agence de voyage.

Mission 5 : Fernverkehr – Städte in Europa – Seraina, Mathilde et Rosa

A l’intérieur de la gare il faisait froid, mais le ciel était clair, un peu ensoleillée et quelques nuages. Au début ils ont cherché un panneau de départs et d’arrivées pour savoir déjà à peu près dans quels autres pays d’Europe les trains partent. Ils faisait un vent glacial dans les couloirs entre les quais et l’intérieur de la gare. Nous sommes entrés dans un endroit où on pouvait se renseigner pour tout ce qui avait un rapport avec les trains. Nous avons pris un tas de photos! A la gare, il y avait beaucoup de gens pressés qui nous bousculaient. Nous sommes montés sur un quai où quelques trains avaient du retard . Après, on a vu une maquette animée où on devait mettre  une pièce d’ un euro pour animer la maquette.

 ConclusionIls ont appris qu’il y avait beaucoup de trains qui partaient pour des villes en Allemagne.

Mission 6 : Soundkarte – Antonin, Palesa, Adam et Guilia  

Ils ont commencé au premier étage de la gare a enregistré beaucoup de bruits différents comme des valises, des machines, un sifflet, des moteurs de trains, fermeture des portes et les bruits de parlements. La gare était surpeuplé et très bruitant.

Conclusion : Nous avons vraiment aimé cette sortie . La partie préférée pour beaucoup d’entre nous était que ils ont enregistré beaucoup mais beaucoup de bruits.  

Mission 7 : Skizze des bahnhofs (schéma de la gare) – Erwan, Krzyztof, Joann et Léon 

L’atmosphère était bruyante. Pour réaliser la carte de la gare, ils ont commencé par regardé la gare. Ils sont allés sur les quais, dans des allées… Ils se sont arrêtés dans une salle d’attente pour faire le plan. Ils ont vu un des magasins de fleurs, de nourriture et de soins… Joann et Léon ont fait un plan, Erwan et Kristof un autre. Ils ont dû monter, descendre, longer les allées pour vérifier quelques détails de leurs observations.

Leur conclusion Ils ont très bien aimé cette sortie, surtout de réaliser la carte de la gare. Il y a quelques petites choses que ils n’ont pas très bien compris mais ils se sont quand même très bien amusés.

Antonin et Ahmed, CM2