Title Image

Mathématiques

Kangourou des mathématiques

Kangourou…tout le monde connaît ce charmant animal, mais qu’en est-il du Kangourou des mathématiques ?

Le Kangourou des mathématiques est un concours ouvert aux élèves du CE2 jusqu’au lycée. Ce concours est l’occasion de faire pratiquer les mathématiques de manière ludique.

 Cette année, comme les années précédentes, l’association « Kangourou des mathématiques » organise son jeu-concours. Il a pour objectif de stimuler et de motiver la grande majorité des élèves suivant le programme normal de leur classe et s’appuie sur une grande participation afin de devenir une manifestation scientifique de masse.

En 2019, près de 30 pays ont participé au « KANGOUROU SANS FRONTIERES». Le même jour, presque à la même heure, 6 millions de jeunes européens ont réfléchi aux mêmes questions…

En 2020, le virus a perturbé le déroulement habituel de l’épreuve mais une majorité d’élève étaient en ligne depuis chez eux pour la passer.

Comment participer au concours ?

Comme chaque année depuis plus de 25 ans, M. Philippe Morales, professeur de Mathématiques / Informatique propose aux élèves du LfdD de participer.

Le concours concernera les niveaux suivants :

  • ECOLE – CE2, CM1 et CM2
  •  BENJAMIN – 6ème et 5ème
  • CADET 4ème et 3ème  
  • JUNIOR 2 nde et 1ère et autres classes de lycée
  • ETUDIANT – Terminale scientifique

 Dans chaque niveau, il n’y a qu’un sujet mais les élèves seront classés en catégories suivant le niveau de la classe.

 Frais d’inscription : 3 euros

Comment se déroule l’épreuve ?

Le concours est prévu le jeudi 18 mars 2021

L’épreuve dure 50 minutes, le matin entre 8 et 12 heures (modalités à revoir en cas de confinement), et se déroule sous la responsabilité d’un professeur ou d’un membre de l’équipe éducative, qui en assure la régularité.

L’épreuve consiste en un questionnaire à choix multiples de 24 questions (16 questions pour les CE2) de difficulté croissante. Pour chaque question, cinq réponses sont proposées : il n’existe qu’une seule bonne réponse. L’épreuve est individuelle et sans calculatrice. Les brouillons et outils géométriques sont autorisés.

Chaque participant recevra un cadeau mais les meilleurs seront récompensés par des voyages, des lunettes astronomiques, des calculatrices, des livres …

Résultats et classement

Les résultats font l’objet d’un classement national. Les solutions et résultats sont publiés sur le site Kangourou des mathématiques après clôture du concours en Europe ou dans le monde. Le classement est envoyé par courrier aux écoles et établissements scolaires participants.

Et maintenant…

Si votre enfant est intéressé, vous pouvez faire un virement de 3 euros sur le compte de l’école en indiquant la référence « concours kangourou 2021 », avant le mardi 23 février 2021.

Titulaire du compte :

Verein der Eltern und Förderer des französischen Gymnasiums in Düsseldorf e.V.

Banque : Kreissparkasse Düsseldorf

IBAN : DE96 3015 0200 0001 0759 69

BIC/SWIFT : WELADED1KSD

En attendant les inscriptions, que M. Philippe Morales, professeur de Mathématiques / Informatique espère être nombreuses, (pour rappel, l’an dernier plus de 100 participants), il souhaite déjà bonne chance aux futurs participants, et rappelle que l’essentiel est bien sûr de participer à cette grande fête des mathématiques.

À vos crayons… Prêts… Participez au jeu-concours Kangourou le jeudi 18 mars 2021 !  Pour plus d’information, rendez-vous sur le site officiel ici

Bon courage !

Rallye mathématique APMEP de Lyon

Ce rallye est organisé par l’académie de Lyon, en partenariat avec l’association des professeurs de mathématiques de l’enseignement public (APMEP). Il s’adresse aux élèves des niveaux troisième et seconde et se déroule par classe entière, sur une durée de deux heures.

Cette année scolaire, 894 classes de 192 établissements ont participé à ce rallye, pour un total de 26071 élèves. La classe de seconde du LfdD a participé au rallye le 5 avril 2019. L’épreuve se composait de 34 exercices de difficulté variée. Les élèves ont formé des groupes puis se sont réparti les exercices, suivant leurs affinités et leur niveau. La classe a fonctionné en autonomie durant toute la durée de l’épreuve, sans l’aide de l’enseignant. A cette occasion, les élèves ont montré de belles capacités d’organisation et de communication.

Les réponses aux exercices ont été saisies en ligne, puis envoyées aux organisateurs.  Parmi les 38 classes du réseau AEFE inscrites, notre classe de seconde a terminé très honorablement à la 25ièmeplace.

La classe s’organise : les groupes d’élèves choisissent leurs exercices.
Peu à peu, les exercices sont résolus, mais certains posent encore problème …
Tout le monde est mis à contribution ; il faut parfois se creuser la tête, à l’image de David.
La coopération fonctionne bien au sein des groupes. Elyas, Camille et Cora en pleine expérimentation. 

Algorea

Algorea est un concours destiné à intéresser les jeunes à la programmation et à l’algorithmique. Il se compose de plusieurs manches, qui ont lieu durant les deux derniers tiers de l’année scolaire. Plus de 220 000 élèves ont participé à ce concours pendant l’année 2018/19.

Les élèves passent le concours en ligne, soit en classe avec les tablettes du lfdD, soit à la maison sur leur ordinateur personnel.

Chacun doit choisir au départ un niveau de difficulté (blanc < jaune, < orange < vert) et un langage de programmation (Scratch, Blockly ou Python), suivant ses compétences et son expérience, ce qui rend ce concours accessible aux débutants et intéressant pour les programmateurs confirmés.

Cette année scolaire, les classes du collège ainsi que la classe de seconde ont participé à Algorea. Nos élèves ne sont pas parvenus à se qualifier pour les demi-finales, mais n’ont pas démérité.

Voici quelques photos des élèves de la classe de seconde, priseslors de la deuxième manche, qui a eu lieu le 11 avril 2019, à l’école.

Les exercices sont compliqués, les élèves se concentrent.

Ilyas Chouaibi et Simon Vendange en pleine action.
Elyas Agzenai et Hatim Imzilen affinent leur stratégie. 

La plus grande interrogation écrite de maths dans le monde !

Kangourou des mathématiques 2018 : Fête des maths !!!

 

Cette année, comme les années précédentes, l’association  » Kangourou des mathématiques  » organise son jeu-concours. Ce jeu-concours a pour objectif de stimuler et de motiver la grande majorité des élèves suivant le programme normal de leur classe. Il s’appuie sur une grande participation afin de devenir une manifestation scientifique de masse.


A titre indicatif, en 2017, près de 30 pays ont participé au « Kangourou sans frontières ». Le même jour, presque à la même heure, 3,5 millions de jeunes européens ont réfléchi aux mêmes questions..
Comme les années précédentes, je souhaite que les élèves volontaires du lycée participent à cette grande fête. Le concours concernera les niveaux ECOLE ( CE2, CM1 et CM2 ), BENJAMIN ( Sixième et cinquième), CADET ( quatrième et troisième) et JUNIOR ( Seconde, première S et autres classes de lycée ) et ETUDIANT (Terminale scientifique ). Dans chaque niveau, il n’y a qu’un sujet mais les élèves seront classés en catégories suivant le niveau de la classe.
Les modalités sont les suivantes :

  • Frais d’inscription de 3 euros.
  • Une seule épreuve le jeudi 15 mars 2018, entre 8h et 9h.
  • La durée de l’épreuve est de 50 minutes pour tous les niveaux.
  • L’épreuve est individuelle et sans calculatrice. Les brouillons et outils géométriques sont autorisés.
  • Chaque participant recevra un cadeau mais les meilleurs seront récompensés par des voyages, des lunettes astronomiques, des calculatrices, des livres …

Si votre enfant est intéressé, merci de régler avant les vacances d’hiver, via un virement bancaire, la somme de 3 euros.

En attendant les inscriptions, qui je l’espère seront nombreuses, (pour rappel, l’an dernier plus de 150 participants ), je souhaite déjà bonne chance aux futurs participants, et je rappelle que l’essentiel est bien sûr de participer à cette grande fête des mathématiques.

Philippe MORALES
Professeur de mathématiques

Au LfdD et à la fac

Ne subissez pas les Maths, vivez-les !

Récit des deux premières journées du congrès MATh.en.JEANS 2017

Le congrès MATh.en.JEANS 2017 s’est ouvert le lundi 2 avril.

Après un court trajet en bus depuis le quartier d’Oberkassel à Düsseldorf, les participants ont été accueillis dans un amphithéâtre de l’université de Essen. Tout d’abord, les différents professeurs de mathématiques venus d’écoles françaises de toute l’Europe se sont présentés, tout comme plusieurs invités de marque : Mme Durand-Assouly, proviseure du LfdD, le professeur Starke, Dekan (doyen) de la faculté de mathématiques de l’université de Essen, et Mme Bertrand, la chercheuse qui a accompagné les élèves de Düsseldorf pendant leurs recherches. Les participants ont ensuite assisté à des exposés proposés par les élèves de la classe de 6eme à la Terminale. Généralement, ceux-ci avaient mis entre 10 et 15 heures pour préparer leurs présentations !

Après une courte pause, un déjeuner a réuni tous les participants et professeurs, durant lequel les « matheux » ont pu faire connaissance. Danois, Italiens, Autrichiens,… : les nationalités étaient très variées, et la diversité des langues parlées impressionnante. L’ambiance était dynamique, joviale et amusante tout au long de l’événement.

Après manger, les présentationsont repris. Au programme : les « sinogrammes » (une technique d’imagerie médicale aux rayons X) ou « l’algorithme euclidien » (un algorithme permettant de déterminer le plus grand commun diviseur de deux entiers sans connaître leur factorisation). Avant le dîner, le groupe a passé une pause en commun. Les participants ont alors pu échanger leurs contacts… et leurs impressions : « C’est ma deuxième participation à MATh.en.JEANS, j’ai trouvé ça cool la première année, donc j’ai décidé de le faire une deuxième fois ! Je vous conseille vraiment d’essayer ça apporte beaucoup pour bien vulgariser un thème compliqué. », a ainsi déclaré un élève de Vienne. La journée à été clôturée par une soirée « Slam des Maths » : des conférences courtes et compactes, parfaitement adaptées à un jeune public, tenues par des chercheurs en mathématiques. Pour finir, l’assemblée a chanté et dansé sur un remix de la chanson YMCA.

Entre apprentissage de notions mathématiques et rencontre des autres participants, cette première journée de congrès, très dense du début à la fin, était placée sous le signe de la connaissance ! La soirée reflète bien l’ambiance générale, lorsque tous les participants ont dansé une « chorégraphie mathématique » sur YMCA, le sourire aux lèvres et unis par les maths !

Le mardi 2 avril 2017, les quelque 200 participants au congrès ont présenté leurs travaux aux collégiens et lycéens de Düsseldorf.

Les élèves de MATh.en.JEANS sont arrivés vers 8 heures afin de préparer les ateliers. Une fois les ateliers prêts, les élèves du LfdD sont arrivés vers 9 heures et ont reçu un papier avec 10 cases représentant les 10 ateliers différents. C’est ainsi que pendant une demi-journée, chaque élève du LfdD a pu se divertir et acquérir de nouvelles connaissances mathématiques. Une fois qu’il avait bien travaillé dans un atelier, le gérant de l’atelier lui tamponnait son papier afin qu’il puisse passer à un autre.

Sudoku, pizza et pantalons

Mais sur quoi portaient ces ateliers ? Différents sujets étaient traités : comment fabriquer une calculatrice, comment résoudre un sudoku à 3 cases ou encore comment couper une pizza en parts égales en calculant son aire et en divisant le tout par le nombre de parts que l’on voulait. Une fois la bonne formule trouvée : hop ! Coup de tampon de la part du gérant.

Ensuite, les élèves du LfdD avaient l’occasion d’assister à des conférences. Chaque élève ne pouvait participer qu’à une seule conférence. L’une d’elle parlait par exemple d’une formule mathématique qui aide à tailler des pantalons. Une matinée intense pour les élèves du LfdD et de MATh.en.JEANS !

 

Une matinée d’échanges

L’ambiance était dynamique, les élèves couraient dans tous les sens ! « Apprendre des choses à des élèves est une sensation formidable que je n’avais jamais eue auparavant », a expliqué un élève du Lycée français de Turin. « C’était très amusant », a confié un élève du Lycée français de Berlin.On entendait des collégiens et lycéens, mais aussi les professeurs, des divers lycées français de toute l’Europe discuter de mathématiques entre eux.»

Lors de cette matinée, les élèves du LfdD ont appris que les maths sont très utiles dans la vie de tous les jours et ont sans doute aussi approfondi leurs connaissances mathématiques. Une transmission de savoir entre élèves de lycées des différents pays d’Europe : objectif rempli pour MATh.en.JEANS !

Alix et Martin 2nde B