Author:A. Larsen

  • Sort Blog:
  • All
  • Actualités
  • Théâtre

Cross du LfdD

Le cross du LfdD a eu lieu jeudi 5 juillet sur les terrains sportifs de Polizei.  Ouvert du CM2 à la Terminale, les enfants et les jeunes ont couru 1,2 km ou 2,4 km suivant leur classe. Afin de récolter des fonds pour soutenir l’Association Ichtyose France, les élèves du CVL (Conseil de Vie Lycéenne) ont tenu un stand et ont proposé à la vente des jus de fruits, des crêpes et des confiseries (les bénéfices seront intégralement reversés à l’association).
En tant que Présidente de l’association, le CVL m’avait invitée à participer et à tenir un stand d’information sur l’ichtyose (www.ichtyose.fr). Lors de cette événement festif, des jeunes sont venus poser des questions sur la transmission d’une maladie génétique, sur le vécu de la maladie, etc…
Je suis fière et heureuse de vous annoncer que la manifestation de ce matin a rapporté 379 € de bénéfices. Je tiens à remercier chaleureusement la proviseure Mme Durand Assouly, les professeurs d’EPS (M. Van Hamme et M. Gallard) d’avoir organisé cet événement, le CVL d’avoir proposé de soutenir notre association. Je veux remercier particulièrement Paul et Alban Lemaire pour leur implication, Anouck Isambert qui a tenu avec les garçons le stand toute la matinée, Edmond Jean et toutes les personnes qui ont confectionné les crêpes et les gaufres, ainsi que tous les élèves de 2nde chargés d’assurer la sécurité, les professeurs qui ont accompagné les élèves et les personnes qui ont fait des dons.
Je veux vous exprimer par ces quelques lignes ma gratitude pour l’aide financière apportée ce jour.  C’est grâce à ce type d’initiative que nous pouvons accompagner nos adhérents et leur permettre de vivre une vie meilleure, et que nous pouvons soutenir la recherche médicale.
Je vous souhaite à tous un bel été et de bonnes vacances.
Mme Audouze, Présidente de l’Association Ichtyose France

Les CM1A à la découverte des saveurs du monde

L’atelier était très intéressant car nous avons découvert de nouvelles recettes de différents pays comme La Lituanie avec le Paresseux, la Tunisie avec le Kaak Warka, l’Autriche avec l’Apfelstrudel, l’Angleterre comme le crumble. 

 

Ces recettes avaient été proposées par les enfants de la classe ou par nos correspondants de Lituanie, d’Angleterre ou de République Tchèque.

Nous nous sommes mis en groupe avec les mamans qui étaient venues encadrer l’atelier.

Nous avons du faire des calculs de proportionnalité pour réaliser certaines recettes.

 

Nous avons tout bien calculé, préparé et mis au four.

 

L’après-midi, nous avons pu déguster les différents gâteaux qui étaient délicieux.

 

Nos recettes préférées étaient : 

1. Le Paresseux

2. Le crumble aux pommes

3. Kaak Warka

4. Le tatin aux pêches

5. L’Apfelstrudel

Article rédigé par Palesa, Ahmed, Antoine, Valentine, Mathilde et Seraina

La vie secrète des arbres

Rallye pédagogique conçu par Mme Schuhoff sur le thème de la vie secrète des arbres.


 

Basé sur les connaissances apportées par le livre de Peter Wohlleben et les programmes en sciences et mathématiques de CM2-6e, ce rallye comportait un jeu de piste, un jeu d’équipe stratégique puisque le but était d’arriver à avoir la forêt la plus saine  ainsi que des jeux de rôles , défis et des questions pour un champion.

Un grand moment de plaisir dans la magnifique forêt de Grafenberg !

Record du monde pour le LfdD

Lundi 25 juin les classes de CM2 de Mme Fuzeau et M. Damien ainsi que les 6° de MM. Gallard et Van Hamme participaient à l’invitation du Borussia Düsseldorf  à une grande manifestation de Tennis de Table dans un lieu aussi inattendu que prestigieux, l’Esprit Arena, où opère le Fortuna futur pensionnaire de Bundesliga 1 l’an prochain…C’est ainsi que nos élèves ont pu fouler le « pitch »  pour cette journée exceptionnelle de tennis de table.

Vous pourrez brièvement apercevoir nos élèves sur la vidéo suivante à 1’14-1’15.
Il s’agissait, rien de moins, d’établir un nouveau Record du Monde du nombre de participants, en jouant à 10  par table pendant au minimum 10 minutes sans perdre la balle ! C’est avec joie que nos kids se sont appliqués à réaliser l’exercice ainsi que les très nombreuses écoles de Düsseldorf et de tout le NRW qui se sont jointes à l’opération, pour finalement sous la houlette du Stadt Direkor battre officiellement ce Record « Welt meister » de bon augure avant la coupe du Monde de Football !
Un grand merci au Borussia, meilleur club européen de Tennis de Table avec qui le LFdD a signé un partenariat en 2015, pour l’initiative de cette splendide initiative de promotion du Tennis de table et Bravo à tous les enfants et les accompagnateurs pour la réussite de cette fabuleuse journée.

Le LfdD court pour l’ichtyose

Comme chaque année, lors de la semaine du sport, un cross ouvert du CM2 à la Terminale est organisé par le LfdD. Il aura lieu sur les terrains du Polizei le jeudi 5 juillet dans la matinée.
À cette occasion, le lycée soutiendra l’Association Ichtyose France. Cette association a pour vocation de permettre une meilleure prise en charge de l’ichtyose, une maladie génétique rare.
Afin de récolter des fonds pour l’association, les élèves du CVL tiendront un stand où seront proposés des jus et des crêpes au prix d’un euro le verre et d’un euro la crêpe. L’intégralité de la recette reviendra à l’association.
Mme Audouze, présidente de l’association, présentera l’association aux élèves avant la première course. Elle sera disponible si les élèves ont des questions au sujet de l’association ou de la maladie.
Le départ sera donné par Johanne Audouze, élève de Terminale S et atteinte par la maladie. Vous pouvez visionner l’interview de Johanne sur les pages Facebook et Instagram du CVL.
Si vous souhaitez faire un don à l’association, vous pouvez cliquer ici.
Si vous souhaitez en savoir plus sur la maladie et notamment sur le quotidien des enfants atteints d’Ichtyose, vous pouvez visionner la vidéo suivante dans laquelle Johanne témoigne :
 Nous comptons vraiment sur vos enfants pour ce cross et pour soutenir l’association !!
Les élèves du CVL

Le LfdD aux RSI de Zurich

Du lundi 4 au jeudi 7 juin 2018, une équipe du LfdD a participé aux Premières Rencontres Sportives Internationales de Zurich, qui ont rassemblés 9 établissements du réseau AEFE pour un total de 10 équipes.

Les délégations de Berlin, Budapest, Kiev, Vilnius, Sofia, Tblissi, Zurich, Saint Louis et Düsseldorf se sont rencontrés à travers 3 compétitions sportives (Handball, Course d’orientation et Aviron) et ont pu découvrir la magnifique ville de Zurich. 

L’équipe du LFdD était coaché par M. Van Hamme, professeur d’EPS. 

Dans une première phase, M. Van Hamme a organisé des entraînements de sélection pour finir avec une équipe de 6 élèves nés en 2002.

Dans une deuxième phase, l’équipe a eu des entraînements plus spécifiques afin d’être bien préparée pour les compétitions. 

Notre sélection était composée de : Célia Baumgärtner, Estelle David, Carlota Leon Roubaud, Cédric Bourgeois, Edmond Jean et Enguerrand Martin qui ont défendu avec succès les couleurs du LfdD.

2ème place en aviron

 

3ème place en handball

6ème place en course d’orientation

Les remerciements sont nombreux.

En premier lieu, un grand merci aux élèves de la délégation de Düsseldorf, qui ont été motivés pour faire les séances d’entraînement, et qui ont eu un comportement exemplaire. 

Et bien évidemment un grand merci à leurs parents, qui ont accompagné ce projet. 

Au chef d’établissement du lycée français de Zurich, Monsieur Savall, pour son enthousiasme et son formidable accueil. 

Aux 3 professeurs EPS de Zurich, impliqués dans le projet. 

Aux familles qui ont hébergé les jeunes, qui ont été adorables et ont pris soin de nos élèves. 

Ainsi qu’à tous les élèves du LFZ et le personnel impliqué. 

Bravo, votre rencontre a été une superbe réussite !

Die Tafel et les enfants du cœur

Identifier 

Nous avons déjà identifié un problème. Le fait que beaucoup de personnes n’ont pas à manger dans un pays riche comme l’Allemagne.

Imaginer

Donc nous avons décidé  de créer un projet qui consistait à faire une collecte de nourriture et de produits d’hygiène à l’école, le matin et l’après-midi avec des cartons. L’ aide de Mme Tempel pour la logistique et le contact avec la presse, Mme Klocker et de Mme Fuzeau pour la conceptualisation nous a été précieuse. Nous avons également contacté Die Tafel pour leur demander ce qu’ils prenaient.

 

Réaliser

On a demandé des cartons a Mme Tempel notre directrice. Puis nous nous sommes installés devant les containers. Nous avons récupéré 11 cartons. Une dame qui travaille à Die Tafel (Mme Fisher ) est venue expliquer à la classe ce  qu’était Die Tafel.

 

Partager

Nous avons fait une lettre pour demander la présence d’un journaliste du Rheinische Post. Un journaliste est venu nous interviewer. Puis nous sommes apparues dans le journal le 27 février.   

La remise du diplôme

Mme Tempel est venue nous remettre des certificats d’engagement citoyen.

Quelle belle expérience !

Romane, Emma, Charlotte

L’atelier théâtre du LfdD se produit à Toulouse

L’Atelier théâtre du LfdD participe au festival international de théâtre à Toulouse.

Pour sa 32ème édition, le festival Éclair de scène a fait venir des élèves du monde entier pour leur permettre de montrer leurs talents d’acteurs, dans la langue de Molière ou dans une langue étrangère. Et pour la deuxième fois, la troupe de théâtre des élèves du LfdD, coachée par M. Séguy, y participe.

Cette année, 7 élèves de seconde ainsi que 3 de première sont partis accompagnés par M. Séguy et M. Le Mercier présenter une adaptation de la pièce L’Avare de Molière sur la scène du théâtre Jules-Julien à Toulouse. Le lendemain de notre arrivée marquait le début du festival avec la cérémonie d’ouverture lors de laquelle nous avons fait la connaissance des organisateurs, des bénévoles et des autres troupes venues d’Espagne, de Tunisie, de Pologne et de Toulouse. Du 28 mai au 2 juin, des activités étaient proposées aux troupes : des ateliers théâtre, une visite de la ville de Toulouse, une rencontre à la mairie, un marché international avec les produits locaux des pays représentés ainsi que des moments de partage et de discussions entre les troupes de théâtre. Par ailleurs, nous n’avons pas hésité à faire des séances d’improvisations avec les autres acteurs. Tous les jours, il y avait 4 représentations, deux l’après-midi et deux le soir.

Le 31 mai fut pour nous le grand jour, celui de notre représentation.

Finalement, ce fut un succès et un plaisir de monter sur scène !!

 

Nous remercions pour cet extraordinaire projet M. Séguy et son engagement tout au long des deux années de préparation, qui nous a permis de monter la pièce, M. Le Mercier pour nous avoir accompagnés pendant le voyage, Mme Anaïs Périé pour ses superbes maquillages, toutes les organisatrices et tous les organisateurs du festival qui nous ont fait passer une très belle semaine.

Les élèves de l’Atelier théâtre

Ressentis d’acteurs :

Du fait de 4 représentations par jour et de diverses activités, nos journées étaient bien remplies, nous rentrions tous fatigués et nous dormions dès le retour du théâtre.
Ce fut pour moi un moment dont je me rappellerai toute ma vie : le stress avant de monter sur scène, la satisfaction, les applaudissements, les compliments des autres troupes pour notre travail, les rencontres faites et les messages échangés.

Tous ces moments qui n’arrivent qu’une seule fois dans la vie. En tout cas, si la possibilité de recommencer se représentait à moi, je n’hésiterais pas une seule seconde.

Timothée Vendange/ Maître Jacques

C’est en effet une expérience inoubliable que celle du festival international de théâtre. Après deux ans de préparation, nous n’attendions qu’une chose : monter sur la scène du théâtre Jules-Julien. Logés à la maison diocésaine du christ roi à Toulouse, nous avons tous récité nos répliques dès que l’occasion s’y présentait, ce qui nous plongeait déjà dans une ambiance particulière. La veille de notre représentation, nous pouvions être sûrs que dans toutes les chambres, des répliques de L’Avare étaient répétées sur tous les tons.

Ce qui m’a particulièrement marqué, c’est la représentation en elle-même. Le théâtre Jules-Julien apporte tout le matériel nécessaire pour des jeux de sons et de lumière et c’était un plaisir d’y jouer. La représentation est toujours un moment privilégié car il est unique en soi. Enfin, ce sont aussi les autres troupes qui ont fait de ce festival une semaine fantastique. En effet, nous avons passé beaucoup de moments d’échanges et de fou-rires !!!

Amaury Jean/Harpagon

Le concours de discours

Le transport

Zoé, Madame Fuzeau et moi sommes allées en avion à Zurich pour le concours de discours. Arrivées sur place, nous avons pris le tramway pour aller à l’espace Guillaume Tell, que l’école de Zurich avait loué.

 

Le tirage au sort des passages
Dans la salle, nous avons pris place puis des jeunes enfants ont procédé au tirage au sort de l’ordre de passage pour le lendemain des CM2, des 4èmes et des 1ères.

La répartition dans les familles d’accueil
Après le tirage au sort, nous avons été répartis dans les famille d’accueil. J’étais avec Zoé dans une famille avec deux petites filles. Nous avons joué à la bonne paye puis avons diné et nous nous sommes couchées.

Le grand jour
Nous nous sommes levées et avons pris le petit déjeuner. Ensuite, nous sommes allées à l’Espace Guillaume Tell et avons récité nos discours. Nous étions 27 CM2.

 

La remise des prix
Après le déjeuner, nous avons assisté à la remise des prix. Un CM2 de Lancy en Suisse a gagné avec un discours sur les dangers de la cigarette.

La ballade en ville
La maitresse nous a emmenées visiter la ville. Nous avons visité un musée sur les animaux que j’ai beaucoup aimé.

 

Le retour
Nous sommes rentrées en avion, Papa m’attendait à l’aéroport.
C’étaient deux super jours !

Charlotte C.

Sortie au Wülfing Industriemuseum

Wülfing est une petite ville industrielle à côté de Wuppertal. Elle date du 19ème siècle. Maintenant, il y a un musée, c’est celui qu’on a visité.

Le métier à tisser était très bruyant: je ne l’ai pas aimé. J’aurais pu imaginer comment c’était bruyant quand, à la révolution industrielle, plus de 80 machines à tisser marchaient dans chaque pièce. Il y avait même une école pour les enfants sourds.
Avant tout, c’est la roue de la machine à vapeur qui m’a impressionné. Elle était très grande et il est facile d’imaginer comment cette machine à été importante durant les années de l’industrie. Sans elle, la ville industrielle ne marcherait pas.


Pour finir, je n’ai pas trop aimé la laine pas encore lavée: elle était très graisseuse et déplaisante à toucher. Il est bien imaginable comment les ouvriers ont dû laver la laine. Pour  moi, ça ne serait pas très agréable.
Pour en faire un résumé, j’ai aimé la sortie à Wülfing car j’ai appris beaucoup sur la vie pendant la révolution industrielle. J’ai aussi appris des choses sur la fabrication des textiles, les machines utilisées et l’importance des animaux.

Finley, CM2 de Martine Fuzeau