Author: A. Larsen

  • Sort Blog:
  • All
  • Actualités
  • Théâtre

Les CE2 au Stadtmuseum

Nous sommes allés visiter le musée de la ville de Düsseldorf et nous avons beaucoup appris sur la vie des enfants d‘autrefois!

Voici les différentes questions auxquelles nous avons répondu après notre visite au musée :

 

1) A quoi ressemblait Düsseldorf au Moyen-Age ? Pourquoi Düsseldorf s‘appelle Düsseldorf ? (Nelle et Cristina)

Au Moyen-Age, Düsseldorf était très petit: c‘était un village et la rivière Düssel entourait Düsseldorf car, autour de Düsseldorf,il y avait une muraille pour protéger Düsseldorf des ennemis, des bateaux de guerre et des montées d‘eau.

Düsseldorf disposait de maisons en pierre pour les riches et des maisons en bois pour les plus modestes.

 

2) Comment vivaient les gens au Moyen-Age?Avaient-ils l‘électricité et l‘eau à la maison? (Antoine E et Eliot)

Les gens vivaient dans des maisons sans électricité et allaient chercher de l‘eau au puits. Ils n‘avaient pas de toilettes mais creusaient un petit trou pour faire leurs besoins. Il n‘y avait pas de canalisations et on jetait les eaux sales dans les rues et dans le Rhin.

Les gens n‘aimaient pas se laver car ils disaient qu‘ils y avaient des microbes dans l’eau sale.

 

3) Que portaient les gens à cette époque? Est-ce que tout le monde portait les mêmes couleurs? (Arnaud et Eliott)

Les nobles portaient de longues robes aux couleurs vives et des fraises (autour du cou).

Les plus pauvres portaient des habits confortables dans lesquels ils étaient libres de leurs mouvements pour travailler. Les couleurs autorisées étaient des couleurs sombres comme le noir, le gris et le marron.

 

4) Est-ce que les enfants allaient à l‘école au Moyen-Age? (Florence et Yasmine)

L‘école était destinée aux enfants les plus riches. Les enfants pauvres devaient rester à la maison pour aider leurs parents.

Les filles aidaient leur mère : elles s‘occupaient du ménage, de la cuisine et de leurs frères/soeurs et allaient au lavoir pour laver les habits.

Les garcons accompagnaient leur père au travail pour l‘aider et pour apprendre son métier.

Les enfants (garcons et filles) s‘habillaient de longues robes si bien que l‘on croyait que les garcons étaient des filles.

 

5) Comment étaient les maitres d‘école? (Evey et Lilia)

Ils étaient très sévères et pouvaient donner des punitions. Par exemple, ils donnaient des coups de baguette sur les doigts ou les enfants pouvaient être enfermés dans la cave de l‘école.

Si les enfants continuaient à ne pas bien se comporter, les parents recevaient une lettre qui leur demandait de payer une amende.

 

6) Pourquoi les enfants de la noblesse sont représentés sur les tableaux avec une tête vieillie? (Gustave et Louis)

On représentait les enfants de la noblesse avec une tête vieillie car on croyait que vers 2 ans, les enfants étaient des petits adultes.

Les peintres s‘inspiraient du visage des parents pour représenter les visages des enfants. On considérait les enfants comme des petits adultes dès qu‘ils pouvaient marcher (vers 2 ans).

 

7) Que portaient (vêtements) les filles et les garcons de la noblesse? (Tess, Raphael, Mila et Martin)

Les filles et les garcons portaient des robes aux temps modernes jusqu‘à l‘âge de 7 ans. Une fois passés les 7 ans, les garcons revêtaient des vêtements qui ressemblaient à ceux de leur père.

 

8) Que mangeaient et buvaient les enfants au Moyen-Age? (Antoine I et Roneli)

Les enfants mangeaient des fruits et des légumes. Ils ne connaissaient pas encore la tomate et la pomme de terre car elles ont été rapportées d‘Amérique. Ils mangeaient beaucoup de la bouillie. Ils buvaient de l‘eau et même de la bière mélangée avec un peu d‘eau.

 

9) A quoi ressemblait une famille au Moyen-Age? (Léa, Adrien, Arthur)

Les familles étaient nombreuses car chaque famille comptait de 8 à 12 enfants. Les femmes s‘occupaient des tâches ménagères. Elles allaient au puits pour puiser de l‘eau et se rendaient au lavoir pour s‘occuper du linge. Les filles qui restaient à la maison aidaient leur mère.

Les hommes allaient travailler dans les champs ou à l‘usine et étaient accompagnés par leur fils.

 

10) Comment les enfants passaient-ils leur temps? (Ahmed, Nikan)

Ils jouaient avec des objets de tous les jours comme des noix ou des cailloux. Ils aiment bien jouer aux billes, à la toupie, aux osselets ou au delta dans lequel les enfants devaient lancer le plus loin possible une pierre.

Nous avons aussi fabriquer un jouet de jeu d‘adresse: le bilboquet.

Les CE2 participent à la semaine du Dreck-Weg-Tag

Vendredi 5 avril:les deux classes de CE2 participent à la semaine du Dreck-Weg-Tag !

Nous nous sommes occupés du parking de l’école, des chemins des petits jardins derrière l’école, puis nous avons terminé par le nettoyage du parking de Rewe et de l’aire de jeux située à proximité de Rewe.

Nous avons trouvé beaucoup de déchets. Nous avons ramassé des papiers, des emballages, du verre et des morceaux de bois. Heureusement que nous avions des gants pour nous protéger les mains.

Nous avons eu beau temps.

Nous avons pu trouver des déchets insolites comme un tableau cassé ou un vieux ballon de football. Nous étions étonnés de ramasser autant de déchets surtout sur le parking de Rewe. Nous avons bien rempli les sacs poubelle qu’Awista nous avait mis à disposition.

La ville de demain

Travail interdisciplinaire AP/Géographie et EMC/Histoire de l’art avec la classe de 6ème B

A partir d’un chapitre de géographie, les élèves de 6è B ont mené tout un travail sur la ville de demain en faisant intervenir différentes disciplines : géographie (prospective), Enseignement moral et civique (réflexion citoyenne), histoire de l’art (recherche sur Le Corbusier). L’heure d’Accompagnement personnalisé a également été très utile pour travailler la méthode : recherche documentaire, présentation écrite et orale de son projet. Les compétences travaillées ont été multiples et notamment celles consistant à écrire pour communiquer et échanger, écrire pour structurer sa pensée et son savoir ou encore s’exprimer à l’oral.

 

1ère étape : travail en géographie et EMC sur la ville de demain

Démarche suivie / prospective :

Il s’agit d’engager les élèves dans une réflexion géographique et citoyenne sur le futur de la ville qu’ils aimeraient habiter. Les élèves créent eux-mêmes les ressources de la séquence consacrée à «la ville de demain ».
La démarche permet un travail différencié (étude de documents et écriture) et se révèle motivante. Elle est un levier pour engager chaque élève dans un travail de groupe et dans l’argumentation. 

Les élèves ont été invités à construire un projet définissant les caractéristiques de la ville du futur et répondant aux besoins des habitants. Ils étaient entièrement libres de choisir leurs camarades partenaires et le choix de leur support (dessin, maquette…).

 

2è étape : rencontre avec un architecte, Monsieur Radboud Seckel, le vendredi 25 janvier 2019

Objectif : confronter les projets des élèves au professionnalisme et à la réalité

Les élèves ont été invités à présenter leur projet à l’architecte qui a engagé avec chacun d’entre eux un dialogue sur les caractéristiques et les choix opérés.

 

M. Seckel a même pris le temps de revenir vers les élèves après la rencontre en leur envoyant à chacun un topo avec des remarques individuelles allant jusqu’à leur indiquer le style, l’influence ou le courant d’architecture dans lequel s’inscrivait leur projet. Certains d’entre eux ont été comparés à Le Corbusier. Les élèves étaient très fiers !

Un merci spécial à la maman d’Alexander qui nous a mis en relation avec cet architecte !

Témoignage d’une élève :

Le 25 janvier, Monsieur Seckel, un architecte hollandais est venu nous rendre visite. Auparavant nous avions fabriqué des maquettes ou dessiné des dessins de notre ville de demain. Alors Monsieur Seckel nous a dit ce qu’il en pensait. Il nous a beaucoup complimentés.

Quelques jours plus tard, Monsieur Seckel nous a envoyé une présentation sur ses constructions et sa manière de travailler. Dans cette présentation, il y avait aussi des photos de nos maquettes et de nos dessins avec à côté à chaque fois un résumé et surtout une appréciation.

Cette rencontre nous a beaucoup plu.

Charlotte Caillod

 

3è étape : travail de recherche sur des architectes connus (histoire de l’art) et notamment sur Le Corbusier

Les élèves ont réalisé un travail de recherche en autonomie et ont écrit une note de présentation sur l’architecte.

Voici des exemples de notes écrites sur Le Corbusier par des élèves : 

Charles-Edouard Jeanneret-Gris est né en 1887 en Suisse et mort en France en 1965. Plus connu sous son pseudonyme, Le Corbusier, il est à la fois architecte, urbaniste, décorateur, peintre, sculpteur et homme de lettres.

Il est l’un des principaux représentants du mouvement moderne avec entre autres  Ludwig Mies van der Rohe, Walter Gropius, Alvar Aalto et Theo van Doesburg.

Thaïs Barthe

Il est connu pour être l’inventeur de la notion architecturale d’unité d’habitation : 

Silhouette standardisée servant à concevoir la structure et la taille des unités d’habitation. Elle devait ainsi permettre un confort maximal dans les relations entre l’homme et son espace (pas trop petit!). 

Charlotte Noirfalisse

Il était surtout architecte. Il a dessiné des villas, des immeubles et il a même réfléchi à un projet de ville de trois millions d’habitants ! Il a écrit des livres où il a expliqué ce que doit être l’architecture selon lui : un art au service des hommes qui allie fonctionnalité et bien-être. (…)

Le Corbusier a dessiné des habitations très critiquées à l’époque qui paraissaient folles. Mais il est le premier architecte à comprendre qu’un logement n’est pas une « boîte » dans laquelle on dort et on mange. C’est un lieu de vie qui nécessite de la lumière, de la verdure, de l’espace, du confort. (…)

Maxence Huilier

Engagement et Solidarité des élèves de 3è avec la Croix Rouge

A l’occasion de leur voyage sur les traces de la Grande guerre dans les Hauts de France, les élèves de 3è ont rencontré la section de la Croix Rouge à Péronne pour leur remettre des vivres qu’ils avaient collectés à Düsseldorf auprès de la communauté éducative du Lycée français.

Ce sont plus de 6 grands cartons de vivres (biscuits, gâteaux, pâtes, boîtes de conserve…) qui ont ainsi été remis au responsable de la section, Monsieur Persyn. Lors de leur échange avec ce dernier, les élèves ont appris que 130 familles de Péronne, petite ville de Picardie, bénéficiaient des aides de la Croix Rouge et seraient donc destinataires de leur collecte.

Les élèves ont été félicités par les responsables de la Croix Rouge pour leur acte de solidarité et d’engagement. Les 3è pouvaient être fiers d’eux ce jour-là !

CSI Düsseldorf

 

 

Saviez-vous qu’il est possible de déterminer le sexe d’un squelette par son crâne uniquement ? Ou qu’une simple formule – 2,85 x la taille du fémur + 4,13 – vous donnera la taille du dit squelette ? C’est cela, et plus encore, qu’ont appris les élèves de 4°LV anglais au cours de l’atelier de criminalistique anthropologique en anglais du Musée Neandertal de Mettman. Ils ont ensuite pu mettre en pratique leurs connaissances fraîchement acquises en résolvant par groupes de deux leur propre affaire criminelle. De la mort par coups de hache à celle par fronde en passant par les cas qui n’ont pu être élucidés, les surprises ont été au rendez-vous et auront peut-être déclenché quelques vocations !

 

 

Atelier technologie CM1 – 6e

Cette année, en CM1, nous avions envie de créer des meubles pour la classe. Nous avons invité les élèves de 6e pour nous aider à imaginer des étagères pour nos classeurs, nos dictionnaires, nos affiches, etc.

Nous avons réalisé deux étagères, sur-mesure !

Ce projet représente 5 séances de travail pendant lesquelles nous étions par groupes de 5 à 6 élèves, CM1 et 6e mélangés.

Durant 4 ateliers, nous avons dessiné, appris tout le vocabulaire lié à la fabrication (outils, métiers, matériaux, etc.), étudié les propriétés des matériaux, expérimenté le dessin technique et fabriqué les meubles nous-mêmes !

Voici le résultat en images !

La grande étagère, avant les renforts

Les élèves de CM1, de 6ème et leurs professeurs Mme Caillod et Mme Soubelet.

Goût de France au LfdD

Le Lycée français de Düsseldorf vient d’accueillir dans ses murs le lundi 18 mars une classe de l’école LVR-Karl-Tietenberg-Schule de Düsseldorf.

Les élèves scolarisés dans cette école sont malvoyants. La plupart de ces jeunes sont réfugiés en Allemagne et originaires de Syrie, d’Afghanistan ou de pays d’Afrique. Ils bénéficient d’une prise en charge scolaire qui leur permet d’apprendre avec tous les sens. Nous les avons donc invités à un repas français avec dégustation de fromages et de spécialités de nos régions de France.

Le groupe d’une dizaine d’élèves était accompagné par le directeur de l’école et deux enseignantes. Un groupe d’élèves de seconde de notre établissement participaient également au repas et aux dégustations.

 

Ce fut un moment intense d’échanges et de partage. Les élèves deux écoles ont bien sympathisé. Très bientôt, nous nous rendrons à notre tour à la Kark-Tietenberg-Schule pour découvrir comment les élèves malvoyants étudient.

La mode de 1519

Dans le cadre du projet d‘école portant sur Léonard De Vinci, les élèves de CE2b ont étudié la mode de la Renaissance de 1519 et vous présentent leur défilé de mode!

THE MAGICAL MYSTERY TOUR

 

Vingt-six élèves de seconde et première, accompagnés de leurs professeurs d’anglais M. Bonnet, M.Kopke et Mme Pautet, sont partis du 18 au 22 février à la découverte du nord de l’Angleterre. Ils ont pu découvrir les villes de Manchester et de Liverpool, comparer les mines britanniques à celles d’Allemagne, se familiariser avec les Beatles et en apprendre davantage sur l’esclavage et ses conséquences, et les naufrages du Lusitania et du Titanic. Et le soir c’est au sein de familles locales qu’ils étaient reçus, partageant dîner, conversation et parfois plus ! Une semaine riche en découvertes et en moments partagés, placée sous des cieux cléments !

 

 

 

 

We’ll be back !