Ambassadeurs en Herbe : RETOUR SUR UNE FINALE SERRÉE !

Le LfdD a accueilli la finale de la zone Europe centrale et Orientale des Ambassadeurs en Herbe, une fête de la fraternité et de la liberté d’expression plurilingue !

Après avoir remporté deux éditions, le LfdD, dans le cadre de sa participation toujours active au sein de l’AEFE, a organisé et accueilli la finale de la zones Europe Centrale et Orientale de la 9ème édition d’un tournoi très apprécié et organisé par le réseau.

Créé en 2012 par l’AEFE, « Ambassadeurs en herbe » promeut, de l’école au lycée, des compétences mobilisées dans les établissements du réseau, liées à l’apprentissage simultané de plusieurs langues, de compétences orales plurilingues transversales, de compréhension et d’ouverture interculturelle.

Le thème « Citoyennes et citoyens : égaux et solidaires », proposé pour l’édition 2021 d’Ambassadeurs en herbe, s’inscrivait dans le prolongement de la Semaine de la francophonie et du français dans le monde qui a mis en exergue les valeurs humanistes fondatrices du modèle éducatif français.

Le Lycée français Alexandre-Dumas de Moscou et le Lycée français de Vienne
Le Lycée français Pierre-Loti, Istanbul et le Lycée international français de Vilnius
Le Lycée français Pierre-Loti, Istanbul et l’École française internationale de Bratislava

Les équipes du Lycée Français de Moscou, de Vienne, d’Istanbul, de Bratislava et de Vilnius ont livré une performance de grande qualité qui nous a permis d’assister à de brillants débats entre des pays différents, aux cultures et expériences personnelles multiples. 

Ces débats auront permis de riches partages d’opinions, donné l’occasion aux élèves de découvrir  leurs camarades du réseau aefe et de s’enrichir de leurs différences.

Le jury a dû, lui aussi, débattre longuement pour départager ces brillantes équipes et ce sont finalement celles de Moscou et de Vienne qui se sont imposées pour la dernière ligne droite – le Lycée français Pierre-Loti, d’Istanbul prend la troisième place avec une mention spéciale du jury.

A l’issue des derniers débats, c’est finalement le Lycée français Alexandre-Dumas de Moscou qui prend le dessus et qui aura le privilège de représenter la zone Europe Centrale et Orientale à la finale mondiale, à Paris, en mai prochain.

Morceaux choisis

Voici quelques extraits des débats qui pourraient  nous faire réfléchir.

« Si le monde était un jeu, chacun disposerait des mêmes cartes et des mêmes chances de gagner au départ »

Intervention de l’équipe du lycée Français Alexandre Dumas sur le sujet : L’égalité entre les hommes est une règle qui ne compte que des exceptions » (Ernest Jaubert)

« Le monde est interconnecté et ce qui s’y passe concerne tout le monde »

(Bratislava) sur le sujet : Je ne suis ni Athénien, ni Grec, mais un citoyen du monde. » L’idéal de Socrate est-il réalisable ?

« La loi seule permet de faire évoluer les mentalités et faire progresser l’égalité »

(Moscou) sur le sujet : La loi est-elle aujourd’hui le seul moyen d’encourager la citoyenneté, l’émancipation des jeunes, la mixité sociale, l’égalité des chances et renforcer l’égalité réelle ?

« La liberté parfaite et l’égalité ne peuvent pas exister en même temps… »

Intervention de l’équipe du lycée Français de Vilnius sur le sujet : Liberté, égalité, fraternité, une utopie ?
Ce qu’en disent les membres du jury

« Les équipes engagées dans le concours des Ambassadeurs en herbe ont fait preuve d’une réflexion particulièrement approfondie et d’une argumentation pertinente.  Elles ont encore une fois témoigné de l’excellence de l’enseignement donné dans les lycées français de l’étranger. L’AEFE peut être fière des élèves qu’elle contribue à éduquer et à instruire. »

« J’ai participé avec grand plaisir à cet événement qui nous met en relation avec des élèves des 4 coins du monde. Malgré les distances tous ont en commun les principes qui guident notre être et apprendre ensemble! J’ai aimé écouter et regarder les débats sur des sujets d’actualité et des notions pérennes. Les différences dans les profils, les approches et les aptitudes des candidats rendent cet événement vivant et intéressant. Je dirais aux candidats de continuer à sortir des sentiers battus, d’être plus que jamais eux-mêmes, de déranger, provoquer, bouger et s’amuser! « 

« Ce fut une expérience très enrichissante non seulement pour les élèves mais également pour nous, membres du jury. En tant qu’avocate de profession, je fus impressionnée par les prestations des élèves qui ont fait preuve de grande maturité dans leurs réflexions et d’ouverture d’esprit. Je souhaiterais de nouveau féliciter tous les élèves. Ils ont fourni un travail considérable, que ce soit dans leur vidéos ou lors des débats. On a senti des équipes très soudées où les ainés ont su offrir une plateforme de communication aux plus jeunes. Continuez à échanger vos idées et ne perdez pas vos idéaux. Vous avez mis en avant de grands arguments pour rendre ce monde meilleur et plus équitable, souvenez-vous en une fois dans la vie active! »

« Dans cette compétition, des équipes du monde entier s’affrontent, des équipes aux origines culturelles et linguistiques différentes – toutes reliées par la langue française. Ce lien profond, ainsi que l’échange international et diversifié que permet la langue française, est impressionnant.

L’ouverture d’esprit que nous, élèves ou anciens élèves d’un Lycée Français du réseau AEFE, portons avec nous dans le monde est une richesse. 

Cela est accompagné par la responsabilité d’œuvrer pour des échanges internationaux équitables et solidaires, ainsi que de considérer les différences culturelles comme une opportunité – et non comme un problème – pour façonner un avenir commun. 

Je félicite tous les jeunes qui, en tant qu’ambassadeurs en herbe, ont déjà fait usage de notre réseau comme une plateforme pour faire entendre leur voix exceptionnelle. »

Pour savoir un peu plus sur notre ancienne élève…

Elle s’appele Roswitha Katharina Siener et elle a 18 ans. L’année dernière, elle a eu le plaisir d’obtenir son diplôme d’Abitur et de passer le baccalauréat au Lycée Français de Düsseldorf.

Elle étudie actuellement le droit et l’économie à Wiesbaden, à la EBS Universität für Wirtschaft und Recht. Depuis décembre 2020, elle est également directrice des séminaires et des conférences à ELSA Wiesbaden. Association apolitique présente dans plus de 44 pays, ELSA, l’association européenne des étudiants en droit, est aujourd’hui la plus grande association d’étudiants en droit au monde. 

Aucun membre de sa famille n’est d’origine française et ne parle le français. Après avoir appris les bases dans son lycée allemand, elle a travaillé le français toute seule pour atteindre le niveau nécessaire et entrer en troisième au LfdD. Le français est maintenant comme sa deuxième langue maternelle et la culture française fait partie de son identité.
Elle obtenu son baccalauréat avec une mention « Très Bien » et l’Abitur avec la note maximale de 1,0.

Facebook
Facebook