Title Image

avril 2021

  • Sort Blog:
  • All
  • Actualités
  • Maternelle
  • Non classifié(e)
  • Reporters en herbe
  • Théâtre

Les 6èmes embarquent avec Ulysse !

En cours d’histoire, dans le cadre de l’étude de la Grèce antique, les élèves ont appris que les Grecs partageaient une culture commune à travers leur polythéisme mais aussi avec les récits d’Homère. 

Les élèves ont ainsi réalisé une recherche sur une divinité grecque et ont dû mimer leur personnage pour le faire deviner à la classe. C’est une occasion intéressante pour les élèves de se mettre en représentation et laisser libre cours à l’imagination… et de mieux apprendre ! 

La semaine suivante, ils ont appris que les Grecs partageaient une même langue qui leur était enseignée à partir des récits de l’Iliade et de l’Odyssée d’Homère.

L’heure d’accompagnement personnalisé (AP) a permis l’étude individuelle d’épisodes de l’Odyssée d’Ulysse avec des extraits choisis pour lesquels un travail de vocabulaire et de compréhension de texte a pu être réalisé. A partir de là, les élèves ont proposé une présentation orale de leur épisode ; les formes étaient diverses d’une simple récitation d’un texte à une mise en scène imaginée par eux-mêmes.

Ulysse avec ses compagnons sur le bateau. –  Mosaïque du Musée national du Bardo

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Au temps du tout numérique, il est bon de se rappeler comment  la culture et le savoir pouvaient se transmettre efficacement de manière orale…

Le ITS Learning de l’Antiquité s’appelait sans doute Homère et les tablettes étaient ses épopées.

Un grand merci à Mme Isambert pour cette approche créative et un grand bravo aux élèves pour la qualité de leur travail.

Le travail de Lisa

La rencontre de la classe de 3ème B avec un Papa Colonel

Dans le cadre du programme d’enseignement moral et civique et de l’étude de la Défense nationale, les élèves de 3èB ont eu la chance de rencontrer le Colonel Valade détaché auprès de l’OTAN, papa de Charles-Aymeric.
Les échanges ont permis d’approfondir des points traités au préalable en classe relatifs tant aux missions de l’armée qu’à l’organisation de celle-ci. Le Colonel a ainsi dans un premier temps présenté l’armée française et son rôle au sein de l’OTAN puis a accepté le jeu des questions-réponses avec les élèves.

Les nombreuses questions posées au Colonel ont porté tant sur son parcours, sa vie personnelle et sa formation que sur les missions qu’il a accomplies, les plus importantes, les plus dangereuses, la raison de la présence de l’OTAN en Allemagne…

Les élèves ont été particulièrement sensibles à la clarté des propos du Colonel et à sa disponibilité. La classe le remercie encore chaleureusement !

La chasse aux œufs des CM2A

Le Printemps vient de pointer le bout de son nez et le mois d’Avril approche à grands pas. 

A Pâques , c’est l’occasion de manger des œufs en chocolat, mais avant , il y a la chasse aux œufs !
C’est pourquoi les brigades créatives de la classe de CM2A ont préparé un kit pour organiser une chasse aux œufs pour l’autre groupe.Une carte, des indices, des épreuves de maths, jeux fléchés et des cubes en forme de lapin… et une lettre pour chacun écrite par un copain, une amie qu’ils ne voient plus depuis janvier déjà.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

D’où vient la coutume des œufs de Pâques ?

La coutume d’offrir des œufs existait déjà dans l’Antiquité, héritage des traditions païennes. Les Perses, les Romains et les Égyptiens célébraient le retour du printemps, saison de l’éclosion de la nature, en offrant des œufs peints et décorés. Les œufs symbolisent la fécondité, le renouveau et la création. La tradition a ensuite été reprise par l’Église chrétienne, pour célébrer Jésus-Christ, ressuscité le dimanche de Pâques.

Pâques est d’abord une fête majeure dans le christianisme et le judaïsme. Dans la religion chrétienne, elle correspond à la résurrection du Christ. Dans le judaïsme, Pessa’h célèbre l’Exode hors d’Égypte du peuple Juif, avec le passage par la mer Rouge.

La consommation des œufs, tout comme celle des laitages et de la viande, a été interdite par l’Église au IIIe siècle, lors de l’institution du jeûne du Carême. Et comme les poules continuaient de pondre pendant le Carême, comme tout le reste de l’année, les œufs étaient conservés jusqu’à la fin de la période du jeûne de 40 jours. Ainsi, au jour du dimanche de Pâques, les œufs abondaient sur les tables. D’autres étaient offerts, parfois intégrés dans des recettes créées pour l’occasion et devenues typiquement pascales, comme les pâtés garnis d’œufs du Berry, la fouesse bretonne (une pâtisserie en forme d’étoile) ou encore l’alise vendéenne (une galette briochée). Manger des œufs à Pâques symbolise donc la fin des privations.

D’où vient la chasse aux œufs dans les jardins ?

En Occident, dans les campagnes ou les jardins de la maison en ville, une mystérieuse chasse aux œufs s’organise au petit matin de Pâques. Selon la tradition, en revenant de Rome, les cloches qui se sont tues depuis le jeudi Saint au soir, y répandaient, œufs, cloches, cocottes et autres gourmandises. La coutume d’offrir des œufs ou des lapins en chocolat est d’origine commerciale.

La tradition allemande veut, pour les enfants, que ce soit un lapin blanc invisible qui les cache. Aux États-Unis et en Alsace, c’est un lièvre – en Thuringe, une cigogne – en Westphalie, un renard – en Suisse, un coucou.

Ça fait 2 heures que vos enfants creusent les bordures des jardin pour trouver les indices Je serai fière s’ils arrivent a faire la piscine du LFDD pour cet été !!!!


Mais non, rien ne sert de trop espérer, ils viennent de trouver les trésors !

Bravo aux deux équipes !

Il n’y a pas de plus grande satisfaction que de voir ses élèves ravis de l’activité qui leur a été proposée…

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider