Title Image

janvier 2021

  • Sort Blog:
  • All
  • Actualités
  • Maternelle
  • Non classifié(e)
  • Reporters en herbe
  • Théâtre

Semaine Olympique et Paralympique

OBJECTIF

 La semaine Olympique et Paralympique va être l’occasion pour les élèves du LFdD de soutenir à leur manière les athlètes qui préparent dans des conditions très particulières et difficiles les grands rendez-vous sportifs à venir, et plus particulièrement les Jeux Olympiques de Tokyo. Après avoir travaillé individuellement, des situations d’entrainement réalisées par des athlètes para sportifs, vous aurez à réaliser leurs exercices sous la forme de challenge collectif associant l’ensemble des performances réalisées au cours de la semaine. 

QUOI?

1. Collectionner individuellement un maximum de médailles en cumulant les médailles pour chacun des 9 exercices. 

2. Collectionner un maximum de médailles tous ensemble pour connaître le niveau des athlètes du LfdD. 

COMMENT?

 Il y a 3 catégories d’exercice qui correspondent à 3 types de Handicap. Dans chaque catégorie, il y a 3 exercices à faire, soit un maximum de 9 situations. Pour chaque catégorie, vous commencez par faire l’exercice le plus facile de niveau 1. 

 Après avoir effectué l’exercice de niveau 1 pendant 30” et en respectant bien toutes les consignes, vous pouvez, alors passer au niveau supérieur. 

L’objectif est d’atteindre le niveau le plus haut possible, c’est-à-dire de réaliser les exercices de niveau 3 et d’effectuer au maximum 1 minute 30 de travail (un seul tour de circuit est autorisé). 

LES EXCERCICES

 Consultez les vidéos explicatives des exercices sur Youtube dont vous trouverez également les liens  sur Its Learning et sur Pronote pour bien connaître tous les consignes à respecter. 

ET APRÈS?

1. Vous insérez le nombre de médailles gagnés par exercice dans le tableau Excel de votre classe dont vous trouvez le lien sur Its Learning et sur Pronote. 

2. Vous demandez à vos parents de faire une photo ou une petite vidéo de vos réalisations et vous les mettez sur le Drive de votre classe dont vous trouverez le lien également sur Its Learning et sur Pronote. 

C’est un challenge personnel à réaliser, par solidarité et pour mieux comprendre les difficultés des para sportifs, ce n’est pas une compétition entre élèves !

Bon courage !

La devise olympique, « Citius, Altius, Fortius » (plus vite, plus haut, plus fort), symbolise l’excellence : il ne s’agit pas de glorifier la performance ou la victoire, mais de donner le meilleur de soi-même, de progresser, de se dépasser au quotidien, sur le stade comme dans la vie.

Liens utiles:

Et pour finir, un petit mot de motivation de Pierre de Coubertin :

« Le plus important aux jeux Olmpiques n’est pas de gagner mais de participer, car l’important dans la vie ce n’est pas le triomphe mais le combat ; l’essentiel, ce n’est pas d’avoir vaincu mais de s’être bien battu. »

LE VENDEE GLOBE DES CE2A

VENDEE GLOBLE :
Le voyage des CE2a continue en distanciel
Image is not available

Les élèves du CE2a suivent depuis le 08 novembre les aventures des skippers de la course mythique.
Ils nous gratifient au passage de magnifiques affiches et couchés de soleil.

Inspirés par ce tour du monde ils ont également imaginé de splendides "véhicules maisons", qui nous permettent de voyager confortablement installé dans notre fauteuil...

LES VEHICULES MAISONS
Image is not available
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Les Terminales épaulent les archives de Bad Arolsen

Le 22 janvier 1963, Konrad Adenauer et Charles de Gaulle jetaient les bases de l’amitié franco-allemande en signant le traité de l’Elysée. Aujourd’hui, 58 ans après, nous célébrons cette amitié. Le traité avait comme objectifs, entre autres, le rapprochement des jeunesses française et allemande, en passant par l’apprentissage des langues, l’équivalence des diplômes, les voyages scolaires. Dans ce même esprit, l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ, ou Deutsch-Französisches Jugendwerk (DFJW) en allemand) a été créé. Depuis, de nombreuses villes, écoles, régions françaises et allemandes ont été jumelées.

Pour le LfdD, cette amitié s’est concrétisée cette semaine par la participation des élèves de Terminale, avec leur professeure Madame Annick Berthod, au projet #everynamecounts, proposé par le Centre des archives de Bad Arolsen consistant en l’indexation et au référencement de fiches des victimes des persécutions nazies.

Pendant deux heures, chacun des 26 élèves, accompagnés de leur enseignante, Mme Berthod, et d’une spécialiste du projet du Mémorial, Frau Seidenstücker, a indexé en moyenne une vingtaine de fiches de victimes. Tous se sont questionnés, ont partagé avec leurs camarades et leur professeure leur ressenti, leurs réactions et leurs réflexions.

Un grand merci aux 26 élèves de la classe de Terminale, à Mesdames Seidenstücker, Annick Berthod, Odile Guegan, et Luminita Gherghe pour leur engagement dans ce projet !  

Pour en savoir plus sur le projet #everynamecounts, rendez-vous sur le site du Mémorial de Bad Arolsen ici

Expressions

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Interview

La Musique… L’ingrédient qui accompagne l’humanité à travers le temps…

Mais comment rendre la musique attirante pour les jeunes générations ? Quel genre de musique ? Qu’est-ce que la musique ?

On apprend à écrire, à lire, mais qu’en est il d’écouter, regarder, ressentir?

Au LfdD, Mme Sabine Mathiot, professeure de musique, valse avec l’époque, les conditions et la technologie pour faire profiter ses élèves de ses connaissances, insuffler l’amour de cet art et pourquoi pas, faire naître de futurs talents ?

Comment faire mieux  connaitre les compositeurs contemporains?

Alexander Adam et Oscar  Daupeyroux de 4ème B, partagent une piste avec nous. Pour préparer leur exposé sur Thierry Escaich, ils ont réalisé une interview avec le compositeur, qui a spécialement quitté une réunion à Paris pour leur répondre.

Il leur a accordé quelques minutes d’interview sur zoom pour répondre aux questions qu’ils avaient préparées.

Thierry Escaich a été très accueillant, gentil et patient et il leur a glissé qu’il vient de finir une composition pour flûte, et qu’il est en train d’écrire une pièce pour orchestre.

Thierry Escaich, nous a ensuite confié: « c’est un grand plaisir pour moi de voir cette toute jeune génération essayer d’échanger avec un compositeur d’aujourd’hui »

Questions de l‘interview

  1. 1.Quel  est votre métier ?
  2. 1.A  quel âge avez-vous commencé à composer ?
  3. De quel instrument jouez-vous?
  4. Quelles  sont vos musiques préférées?
  5. Qu’est ce qui vous inspire lors de la composition de vos musiques ?
  6. Pour quels instruments composez-vous ?
  7. Y a t-il des compositeurs contemporains qui vous inspirent ?

Sa vie et ses œuvres

Thierry Escaich est né le 8 mai 1965 à Nogent-sur-Marne en région parisienne.

1 – C’est un organiste, pianiste et un compositeur français, il a fait ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il a obtenu 8 premiers prix: harmonie, contrepoint, fugue, orgue, improvisation à I ’orgue, analyse, composition  et orchestration.

2 – Il commence à composer des musiques dans sa chambre à l’âge de 4 ou 5 ans.

3 – Il joue de I ’orgue, du piano, il improvise principalement. Il est connu pour ses improvisations de plusieurs heures à l’orgue.     

4 –  Il aime le jazz, la valse, le tango, Jean Sébastien Bach, Stravinsky, il aime composer comme Bach.

5 – Lors de la composition d’une de ses musiques il s’inspire de son  monde intérieur, du monde extérieur et aussi  de  ses angoisses.

6 –  Il compose  pour le piano, pour l’orgue, pour l’accordéon et la flute. Il compose des pièces vocales, des opéras et il a fait plus de 30 pièces d’orchestre pour l’Orchestre  National de Lyon.

7 – Il s’inspire aussi de compositeurs contemporains comme Oliver Messiean,  de Steve Reich et de la musique Jazz.

Nos  impressions personnelles

Oscar : C’est une personne importante et célèbre dans le monde de la  musique, il a composé beaucoup de musiques mais il est resté très disponible et à l’écoute pour nous. J’ai trouvé que c’est une personne gentille, disponible et surtout passionné par son métier, il est une source d’inspiration pour moi qui suis dans un ensemble.

Alexander : Je l’ai trouvé gentil et patient.

Pour en savoir plus :

http://www.escaich.org/

https://www.francemusique.fr/personne/thierry-escaich

https://www.facebook.com/thierry.escaich