Au LfdD et à la fac

Au LfdD et à la fac

Ne subissez pas les Maths, vivez-les !

Récit des deux premières journées du congrès MATh.en.JEANS 2017

Le congrès MATh.en.JEANS 2017 s’est ouvert le lundi 2 avril.

Après un court trajet en bus depuis le quartier d’Oberkassel à Düsseldorf, les participants ont été accueillis dans un amphithéâtre de l’université de Essen. Tout d’abord, les différents professeurs de mathématiques venus d’écoles françaises de toute l’Europe se sont présentés, tout comme plusieurs invités de marque : Mme Durand-Assouly, proviseure du LfdD, le professeur Starke, Dekan (doyen) de la faculté de mathématiques de l’université de Essen, et Mme Bertrand, la chercheuse qui a accompagné les élèves de Düsseldorf pendant leurs recherches. Les participants ont ensuite assisté à des exposés proposés par les élèves de la classe de 6eme à la Terminale. Généralement, ceux-ci avaient mis entre 10 et 15 heures pour préparer leurs présentations !

Après une courte pause, un déjeuner a réuni tous les participants et professeurs, durant lequel les « matheux » ont pu faire connaissance. Danois, Italiens, Autrichiens,… : les nationalités étaient très variées, et la diversité des langues parlées impressionnante. L’ambiance était dynamique, joviale et amusante tout au long de l’événement.

Après manger, les présentationsont repris. Au programme : les « sinogrammes » (une technique d’imagerie médicale aux rayons X) ou « l’algorithme euclidien » (un algorithme permettant de déterminer le plus grand commun diviseur de deux entiers sans connaître leur factorisation). Avant le dîner, le groupe a passé une pause en commun. Les participants ont alors pu échanger leurs contacts… et leurs impressions : « C’est ma deuxième participation à MATh.en.JEANS, j’ai trouvé ça cool la première année, donc j’ai décidé de le faire une deuxième fois ! Je vous conseille vraiment d’essayer ça apporte beaucoup pour bien vulgariser un thème compliqué. », a ainsi déclaré un élève de Vienne. La journée à été clôturée par une soirée « Slam des Maths » : des conférences courtes et compactes, parfaitement adaptées à un jeune public, tenues par des chercheurs en mathématiques. Pour finir, l’assemblée a chanté et dansé sur un remix de la chanson YMCA.

Entre apprentissage de notions mathématiques et rencontre des autres participants, cette première journée de congrès, très dense du début à la fin, était placée sous le signe de la connaissance ! La soirée reflète bien l’ambiance générale, lorsque tous les participants ont dansé une « chorégraphie mathématique » sur YMCA, le sourire aux lèvres et unis par les maths !

Le mardi 2 avril 2017, les quelque 200 participants au congrès ont présenté leurs travaux aux collégiens et lycéens de Düsseldorf.

Les élèves de MATh.en.JEANS sont arrivés vers 8 heures afin de préparer les ateliers. Une fois les ateliers prêts, les élèves du LfdD sont arrivés vers 9 heures et ont reçu un papier avec 10 cases représentant les 10 ateliers différents. C’est ainsi que pendant une demi-journée, chaque élève du LfdD a pu se divertir et acquérir de nouvelles connaissances mathématiques. Une fois qu’il avait bien travaillé dans un atelier, le gérant de l’atelier lui tamponnait son papier afin qu’il puisse passer à un autre.

Sudoku, pizza et pantalons

Mais sur quoi portaient ces ateliers ? Différents sujets étaient traités : comment fabriquer une calculatrice, comment résoudre un sudoku à 3 cases ou encore comment couper une pizza en parts égales en calculant son aire et en divisant le tout par le nombre de parts que l’on voulait. Une fois la bonne formule trouvée : hop ! Coup de tampon de la part du gérant.

Ensuite, les élèves du LfdD avaient l’occasion d’assister à des conférences. Chaque élève ne pouvait participer qu’à une seule conférence. L’une d’elle parlait par exemple d’une formule mathématique qui aide à tailler des pantalons. Une matinée intense pour les élèves du LfdD et de MATh.en.JEANS !

 

Une matinée d’échanges

L’ambiance était dynamique, les élèves couraient dans tous les sens ! « Apprendre des choses à des élèves est une sensation formidable que je n’avais jamais eue auparavant », a expliqué un élève du Lycée français de Turin. « C’était très amusant », a confié un élève du Lycée français de Berlin.On entendait des collégiens et lycéens, mais aussi les professeurs, des divers lycées français de toute l’Europe discuter de mathématiques entre eux.»

Lors de cette matinée, les élèves du LfdD ont appris que les maths sont très utiles dans la vie de tous les jours et ont sans doute aussi approfondi leurs connaissances mathématiques. Une transmission de savoir entre élèves de lycées des différents pays d’Europe : objectif rempli pour MATh.en.JEANS !

Alix et Martin 2nde B