Mathématiques

Qu’est-ce que MeJ ?

MATH.en.JEANS

Méthode d’Apprentissage des Théories mathématiques en Jumelant des Établissements pour une Approche Nouvelle du Savoir

“Ne subissez pas les maths, vivez-les !“

A l’occasion de la reprise des ateliers MeJ au collège et au lycée, ce mardi 26 septembre à 12h40, Roswitha et Léa, élèves de 1ère S, nous expliquent en quoi consiste l’atelier MeJ.

 
Quand est-ce que MATh.en.JEANS a été créé ?

MeJ a été créé en 1989.

En quoi cela consiste-t-il ?

Les élèves participants pratiquent une démarche scientifique sur des thèmes de recherche actuels.

Ils se réunissent en ateliers une fois par semaine sur la pause de midi.

Ils présentent leurs travaux à un congrès situé dans une ville de l’Europe (voir article sur le congrès à Düsseldorf), en fin d’année scolaire. Cette année, le congrès MeJ aura lieu à Berlin du 13 au 16 mars 2018.

Ils publient le résultat de leurs travaux sur le site de MATh.en.JEANS.

Qui peut participer?

Les jeunes de toutes origines scolarisés dans des écoles françaises de l’école primaire jusqu’à l’université.

Quel est le but de MATh.en.JEANS ?
  • faire vivre les mathématiques par les jeunes
  • faire découvrir aux élèves les aspects merveilleux des mathématiques : suivre sa passion, aller au-delà du cours de mathématiques, participer à un congrès…
  • mettre les jeunes en situation de recherche
  • jumeler des mathématiciens et des établissements scolaires
  • permettre la rencontre entre le monde de l’éducation et le monde de la recherche
  • encourager les carrières scientifiques
 
Si vous aimez résoudre des énigmes, si vous appréciez le travail en équipe, rejoignez-nous tous les mardis de 12h40 à 13h30 en salle A !

Concours de maths

Vendredi 30 juin a eu lieu la remise de prix des différents concours de mathématiques auxquels les élèves du Lfdd ont participé. Les professeurs d’EPS s’étaient joints à cette cérémonie pour récompenser les élèves ayant participé aux jeux européens de l’EPS à Barcelone. Entre chaque remise de prix, un petit film présentait les exploits sportifs de nos élèves.
Cette année a été riche dans le domaine mathématique pour notre école. Le point culminant a été bien évidemment l’organisation du congrès Europe de Math en Jeans dans notre lycée à l’aide de l’université de Essen qui nous a accaparé une bonne partie de l’année. Ce congrès a été une pleine réussite et aura permis sans aucun doute de faire naître de futures vocations, en attestent les résultats de nos élèves dans les différents concours.

Au concours Kangourou, par exemple, Arthur en CE2 a pris la seconde place nationale sur plus de 28000 participants.

Notre classe de troisième a remporté le concours Maths sans frontières sur la zone AEFE mondiale.

Quatre élèves de seconde ont passé deux tours au concours de codage Alkindi et ont été ainsi invités à Paris pour la finale où ils ont pris une brillante cinquième place.

Deux élèves de Terminale S, Gonzague et François, ont eu un premier aux Rallye mathématique d’Alsace.
Lors de cette remise de prix, de nombreux parents et élèves étaient présents et nos élèves se sont vus remettre de nombreux lots pour les récompenser. Un petit goûter a permis à toutes les personnes présentes de pouvoir échanger avec ces mathématiciens en herbe et de pouvoir aussi revivre un peu le congrès de mathématique grâce à un diaporama qui avait été préparé pour l’occasion.
A l’année prochaine, pour fêter à nouveau le sport et les mathématiques et bonnes vacances.

L’équipe des Maths
Géraldine Benmamar / Yann Bourgeois / Philippe Morales

Au LfdD et à la fac

Ne subissez pas les Maths, vivez-les !

Récit des deux premières journées du congrès MATh.en.JEANS 2017

Le congrès MATh.en.JEANS 2017 s’est ouvert le lundi 2 avril.

Après un court trajet en bus depuis le quartier d’Oberkassel à Düsseldorf, les participants ont été accueillis dans un amphithéâtre de l’université de Essen. Tout d’abord, les différents professeurs de mathématiques venus d’écoles françaises de toute l’Europe se sont présentés, tout comme plusieurs invités de marque : Mme Durand-Assouly, proviseure du LfdD, le professeur Starke, Dekan (doyen) de la faculté de mathématiques de l’université de Essen, et Mme Bertrand, la chercheuse qui a accompagné les élèves de Düsseldorf pendant leurs recherches. Les participants ont ensuite assisté à des exposés proposés par les élèves de la classe de 6eme à la Terminale. Généralement, ceux-ci avaient mis entre 10 et 15 heures pour préparer leurs présentations !

Après une courte pause, un déjeuner a réuni tous les participants et professeurs, durant lequel les « matheux » ont pu faire connaissance. Danois, Italiens, Autrichiens,… : les nationalités étaient très variées, et la diversité des langues parlées impressionnante. L’ambiance était dynamique, joviale et amusante tout au long de l’événement.

Après manger, les présentationsont repris. Au programme : les « sinogrammes » (une technique d’imagerie médicale aux rayons X) ou « l’algorithme euclidien » (un algorithme permettant de déterminer le plus grand commun diviseur de deux entiers sans connaître leur factorisation). Avant le dîner, le groupe a passé une pause en commun. Les participants ont alors pu échanger leurs contacts… et leurs impressions : « C’est ma deuxième participation à MATh.en.JEANS, j’ai trouvé ça cool la première année, donc j’ai décidé de le faire une deuxième fois ! Je vous conseille vraiment d’essayer ça apporte beaucoup pour bien vulgariser un thème compliqué. », a ainsi déclaré un élève de Vienne. La journée à été clôturée par une soirée « Slam des Maths » : des conférences courtes et compactes, parfaitement adaptées à un jeune public, tenues par des chercheurs en mathématiques. Pour finir, l’assemblée a chanté et dansé sur un remix de la chanson YMCA.

Entre apprentissage de notions mathématiques et rencontre des autres participants, cette première journée de congrès, très dense du début à la fin, était placée sous le signe de la connaissance ! La soirée reflète bien l’ambiance générale, lorsque tous les participants ont dansé une « chorégraphie mathématique » sur YMCA, le sourire aux lèvres et unis par les maths !

Le mardi 2 avril 2017, les quelque 200 participants au congrès ont présenté leurs travaux aux collégiens et lycéens de Düsseldorf.

Les élèves de MATh.en.JEANS sont arrivés vers 8 heures afin de préparer les ateliers. Une fois les ateliers prêts, les élèves du LfdD sont arrivés vers 9 heures et ont reçu un papier avec 10 cases représentant les 10 ateliers différents. C’est ainsi que pendant une demi-journée, chaque élève du LfdD a pu se divertir et acquérir de nouvelles connaissances mathématiques. Une fois qu’il avait bien travaillé dans un atelier, le gérant de l’atelier lui tamponnait son papier afin qu’il puisse passer à un autre.

Sudoku, pizza et pantalons

Mais sur quoi portaient ces ateliers ? Différents sujets étaient traités : comment fabriquer une calculatrice, comment résoudre un sudoku à 3 cases ou encore comment couper une pizza en parts égales en calculant son aire et en divisant le tout par le nombre de parts que l’on voulait. Une fois la bonne formule trouvée : hop ! Coup de tampon de la part du gérant.

Ensuite, les élèves du LfdD avaient l’occasion d’assister à des conférences. Chaque élève ne pouvait participer qu’à une seule conférence. L’une d’elle parlait par exemple d’une formule mathématique qui aide à tailler des pantalons. Une matinée intense pour les élèves du LfdD et de MATh.en.JEANS !

 

Une matinée d’échanges

L’ambiance était dynamique, les élèves couraient dans tous les sens ! « Apprendre des choses à des élèves est une sensation formidable que je n’avais jamais eue auparavant », a expliqué un élève du Lycée français de Turin. « C’était très amusant », a confié un élève du Lycée français de Berlin.On entendait des collégiens et lycéens, mais aussi les professeurs, des divers lycées français de toute l’Europe discuter de mathématiques entre eux.»

Lors de cette matinée, les élèves du LfdD ont appris que les maths sont très utiles dans la vie de tous les jours et ont sans doute aussi approfondi leurs connaissances mathématiques. Une transmission de savoir entre élèves de lycées des différents pays d’Europe : objectif rempli pour MATh.en.JEANS !

Alix et Martin 2nde B

Soirée théâtre

Soirée théâtre organisée par le Lycée français de Düsseldorf

Le troisième soir du congrès de Math.en.Jeans, la troupe des Bras Cassés a joué L’Avare pour détendre quelque peu les 200 cerveaux emplis à ras bord de formules mathématiques.

Le mercredi 5 avril, à 20 heures, les participants de MATh.en.JEANS arrivent en car à la Waldorfschule de Düsseldorf, dans laquelle ils vont assister à une « soirée théâtre ». Une demi-heure plus tard, quand tout le monde est confortablement installé dans les fauteuils de la salle de théâtre, le spectacle commence.

Le présentateur annonce que le clou du spectacle, L’Avare de Molière, sera précédé d’un sketch écrit et joué par des élèves de 4e du LfdD et d’une surprise… La soirée s’ouvre donc sur une saynète mettant en scène divers concepts mathématiques personnifiés : le théorème de Pythagore, la conjecture de Goldbach, la multiplication… et une petite fille bien fatiguée ! Puis arrive Ignatius Sawinkin, un jeune chanteur de 13 ans, qui entonne « I see fire ». Le tonnerre d’applaudissement s’étant apaisé, Harpagon entre en scène, sa cassette sous le bras, lançant ainsi la représentation de L’Avare.

Face au comique de l’œuvre de Molière, pimenté par quelques répliques bien placées d’Astérix mission Cléopâtre et du Cid, le public a su se détendre tout en restant attentif et actif, se laisser porter par le jeu des acteurs et, bien sûr, rire ! N’oublions pas que deux des acteurs étaient blessés, dont une ayant joué en béquilles, ce qui explique le nom de la troupe !

Article écrit par Guillaume, 2nde A 

Remerciements

Les enseignants organisateurs remercient :     

L’association MATh.en.JEANS.

Les entreprises REWE, Texas instruments et TargoBank pour leur contribution financière qui a permis la tenue du congrès.

  

M. Jean-Jacques Pierrat, conseiller pour la science et la technologie de l’Ambassade de France en Allemagne, et M. Vincent Müller, consul général de France en Allemagne.

L’administration du LfdD qui a soutenu et accompagné ce projet, notamment Mme Durand-Assouly, proviseure, M. Marchetti, directeur administratif et financier, et Mme Kauffmann, secrétaire d’intendance.

L’université de Essen, qui a accueilli le congrès, Prof. Dr. Gerhard Starke, Dekan de la faculté de mathématiques, Prof. Dr. Georg Hein, Studiendekan, ainsi que Mme Bertrand, docteure en mathématiques, qui accompagne les élèves du LfdD de MATh.en.JEANS dans leurs recherches et les enseignants dans l’organisation du congrès.

Les chercheurs de l’université de Essen qui nous ont fait l’honneur de présenter un « Mathe Slam » ou des conférences : Dr. Zimmermann, Prof. Dr. Wittbold, Prf. Dr. -Ing. Schröder, Prof. Dr. Neff, Dr. Münzenmaier, M. Moldenhauer, Dr. Lymbery, Dr. Janiszczak, Prof. Dr. Hein, . Fiedler, Prof. Dr. Ebobisse, S. Eberle, U. Dima,V. Bommer, Dr. Anderle.

Les chercheurs Dimitri Watel de l’ENSIIE, Evry, et Gaetan Borot du Max Planck Institute for Mathematics, Bonn, pour leurs conférences au LfdD, ainsi que les chercheurs Olivier Birembaux (Milan) et Guillaume Kon Kam King (Turin).

Les professeurs du LfdD pour leur soutien, leur aide dans les préparatifs et dans l’encadrement des élèves.

M. Séguy, professeur de français, et son groupe de théâtre :

Saynètes mathématiques : Andrée, Antoinette, Fleur, Julie, Julie et Sophie (4e) ;

Chant : Ignace (4e) ;

Intermède musical : Abigaïl; Antonin, Céline, Gonzague, Louis-Maël et Marie (Tle) ;

L’Avare : Abdelbasset, Agathe, Amaury, Edmond, Elodie, Guillaume, Guillaume, Jean-Nicolas, Joséphine, Nathalie et Vaïana (3e et 2e).

Les élèves journalistes : Alix, Antonin, Guillaume, Lea, Martin, Roswitha (2e), encadrés par Coline Granet-Cornée.

Et bien sûr les participants, venus des lycées français de Berlin, Copenhague, Milan, Naples, Stockholm, Turin, Vienne, du lycée Jan Neruda de Prague, du lycée Zmichowska de Varsovie.

Ainsi que les élèves de l’atelier MATh.en.JEANS du LfdD pour leur travail tout au long de l’année, leurs prestations de qualité, leur engagement et leur aide lors de la préparation du congrès : Maxens, Véronique (6e) ; Amélie, Etienne, Gaulthier, Laetitia, Manon, Pilar (5e) ; Fleur, Sophie (4e) ; Amaury, Amira, Cassandre, Cédric, Daniel, Edmond, Guillaume, Louis, Nathalie, Rebecca, Youssef (3e) ; Alban, Jean, Paul, Valerio (1e S) ; Antonin, Gonzague, Louis-Mael (Tle S).