Atelier Lecture

Prix littéraire

Des élèves de 4e et 3e critiques littéraires

 

Quatre romans en compétition, des dizaines d’écoles participantes et une remise de prix lors d’un grand salon du livre : le Prix des lycéens allemands, coordonné par l’Institut français d’Allemagne, transforme des élèves en critiques littéraires.

En savoir plus sur les livres nommés en 2017.

Onze élèves de 4e et de 3e du LfdD ont participé au Prix cette année. Dans le cadre d’un atelier lecture, coordonné par Mmes Jourdan et Granet-Cornée, ils se sont réunis tous les 15 jours pendant plusieurs mois pour débattre sur les ouvrages. Leurs suffrages sont allés en majorité à Vingt pieds sous terre, un polar de Charlotte Erlih, et La Traversée, où Jean-Christophe Tixier retrace l’odyssée d’un jeune migrant.

Mardi 30 mai, le jury du Land a réuni à l’Institut français de Düsseldorf les porte-parole de la trentaine de classes de NRW participantes. Là encore, Vingt pieds sous terre et La Traversée sont sortis gagnants du débat. L’aventure continue : la porte-parole du Land élue mardi 30 mai défendra le choix des élèves de NRW à Francfort en octobre 2017. Cette année, le Prix des lycéens allemands sera en effet décerné lors de la prestigieuse Frankfurter Buchmesse, dont la France est invitée d’honneur.

En savoir plus sur le Prix des lycéens allemands.

Couvertures ou résumés peu engageants, thème ou genre qui ne correspondent pas à leurs lectures habituelles… « Ce sont des livres qu’on n’aurait pas lus tout seuls« , juge Fleur (4e). A posteriori, les participants à l’atelier sont pourtant satisfaits de ces lectures, qui leur ont permis de comparer des genres différents et ont nourri leur réflexion sur des sujets d’actualité. Comme Fleur, ils ont le sentiment de savoir « mieux expliquer ce qu'[ils ont] pensé d’un livre« .

Ils retiennent, explique Flore (4e), d’avoir « appris à débattre » : exprimer un point de vue argumenté, entendre l’avis des autres et rebondir… tâche d’autant plus difficile face à des élèves allemands plus âgés « qui parlaient très bien français » ! Bravo aux élèves qui ont travaillé tout au long de l’année et relevé le défi !