Author:A. Larsen

  • Sort Blog:
  • All
  • Actualités

Le LfdD et le Tour

Les nombreuses activités développées cette année autour du Tour de France ont attiré l’attention de la presse et de nombreux articles paraissent, accompagnés parfois de vidéos.

  

Cliquez sur les images pour accéder aux articlesAccès direct à la vidéo.

Depuis le 9 Juin, les tableaux réalisés par les élèves des classes de CE2, CM2 et des élèves de toutes les classes du secondaire sur le thème du Tour de France sont exposés au Theater Museum de Düsseldorf.

Le Tour de France en tableaux 

Les explications sur les tableaux

Le Tour de France 2017

 

 

 

 

 

 

Le tableau réalisé par les élèves de CM1 est quant à lui exposé au musée de Neandertal.

Deux articles de la presse allemande relatent cet évènement !

          

Cliquez sur les images pour accéder aux articles.

Prix littéraire

Des élèves de 4e et 3e critiques littéraires

 

Quatre romans en compétition, des dizaines d’écoles participantes et une remise de prix lors d’un grand salon du livre : le Prix des lycéens allemands, coordonné par l’Institut français d’Allemagne, transforme des élèves en critiques littéraires.

En savoir plus sur les livres nommés en 2017.

Onze élèves de 4e et de 3e du LfdD ont participé au Prix cette année. Dans le cadre d’un atelier lecture, coordonné par Mmes Jourdan et Granet-Cornée, ils se sont réunis tous les 15 jours pendant plusieurs mois pour débattre sur les ouvrages. Leurs suffrages sont allés en majorité à Vingt pieds sous terre, un polar de Charlotte Erlih, et La Traversée, où Jean-Christophe Tixier retrace l’odyssée d’un jeune migrant.

Mardi 30 mai, le jury du Land a réuni à l’Institut français de Düsseldorf les porte-parole de la trentaine de classes de NRW participantes. Là encore, Vingt pieds sous terre et La Traversée sont sortis gagnants du débat. L’aventure continue : la porte-parole du Land élue mardi 30 mai défendra le choix des élèves de NRW à Francfort en octobre 2017. Cette année, le Prix des lycéens allemands sera en effet décerné lors de la prestigieuse Frankfurter Buchmesse, dont la France est invitée d’honneur.

En savoir plus sur le Prix des lycéens allemands.

Couvertures ou résumés peu engageants, thème ou genre qui ne correspondent pas à leurs lectures habituelles… « Ce sont des livres qu’on n’aurait pas lus tout seuls« , juge Fleur (4e). A posteriori, les participants à l’atelier sont pourtant satisfaits de ces lectures, qui leur ont permis de comparer des genres différents et ont nourri leur réflexion sur des sujets d’actualité. Comme Fleur, ils ont le sentiment de savoir « mieux expliquer ce qu'[ils ont] pensé d’un livre« .

Ils retiennent, explique Flore (4e), d’avoir « appris à débattre » : exprimer un point de vue argumenté, entendre l’avis des autres et rebondir… tâche d’autant plus difficile face à des élèves allemands plus âgés « qui parlaient très bien français » ! Bravo aux élèves qui ont travaillé tout au long de l’année et relevé le défi !

Athlétisme

Championnat scolaire d’Athlétisme

 

Jeudi 1er Juin 2017 une trentaine d’élèves du Lycée français de Düsseldorf (Collège et Lycée) ont participé dans le cadre du « Landessportfest der Schulen »  à une compétition d’athlétisme dans le magnifique stade du Rather Waldstadion situé à proximité de l’école.
Les compétiteurs se sont mesurés à une douzaine d’autres écoles du district de Düsseldorf, dans différentes disciplines (75m, 100m, 800m, Hauteur, Longueur, Poids, Javelot, Lancer de balle et plusieurs relais). Si pour la majorité d’entre eux, cette compétition fut une découverte pleine de promesse, d’autres ont déjà pu affirmer une certaine autorité, comme T. Boyer (2me en vitesse) ou C. Bourgeois (vainqueur du 800m) !


Bravo à eux et à leurs professeurs (MM. Bourgeois, Chebel, Gallard, et Van Hamme) et qui ont sous un soleil de plomb porté haut les couleurs du LFdD.

Au LfdD et à la fac

Ne subissez pas les Maths, vivez-les !

Récit des deux premières journées du congrès MATh.en.JEANS 2017

Le congrès MATh.en.JEANS 2017 s’est ouvert le lundi 2 avril.

Après un court trajet en bus depuis le quartier d’Oberkassel à Düsseldorf, les participants ont été accueillis dans un amphithéâtre de l’université de Essen. Tout d’abord, les différents professeurs de mathématiques venus d’écoles françaises de toute l’Europe se sont présentés, tout comme plusieurs invités de marque : Mme Durand-Assouly, proviseure du LfdD, le professeur Starke, Dekan (doyen) de la faculté de mathématiques de l’université de Essen, et Mme Bertrand, la chercheuse qui a accompagné les élèves de Düsseldorf pendant leurs recherches. Les participants ont ensuite assisté à des exposés proposés par les élèves de la classe de 6eme à la Terminale. Généralement, ceux-ci avaient mis entre 10 et 15 heures pour préparer leurs présentations !

Après une courte pause, un déjeuner a réuni tous les participants et professeurs, durant lequel les « matheux » ont pu faire connaissance. Danois, Italiens, Autrichiens,… : les nationalités étaient très variées, et la diversité des langues parlées impressionnante. L’ambiance était dynamique, joviale et amusante tout au long de l’événement.

Après manger, les présentationsont repris. Au programme : les « sinogrammes » (une technique d’imagerie médicale aux rayons X) ou « l’algorithme euclidien » (un algorithme permettant de déterminer le plus grand commun diviseur de deux entiers sans connaître leur factorisation). Avant le dîner, le groupe a passé une pause en commun. Les participants ont alors pu échanger leurs contacts… et leurs impressions : « C’est ma deuxième participation à MATh.en.JEANS, j’ai trouvé ça cool la première année, donc j’ai décidé de le faire une deuxième fois ! Je vous conseille vraiment d’essayer ça apporte beaucoup pour bien vulgariser un thème compliqué. », a ainsi déclaré un élève de Vienne. La journée à été clôturée par une soirée « Slam des Maths » : des conférences courtes et compactes, parfaitement adaptées à un jeune public, tenues par des chercheurs en mathématiques. Pour finir, l’assemblée a chanté et dansé sur un remix de la chanson YMCA.

Entre apprentissage de notions mathématiques et rencontre des autres participants, cette première journée de congrès, très dense du début à la fin, était placée sous le signe de la connaissance ! La soirée reflète bien l’ambiance générale, lorsque tous les participants ont dansé une « chorégraphie mathématique » sur YMCA, le sourire aux lèvres et unis par les maths !

Le mardi 2 avril 2017, les quelque 200 participants au congrès ont présenté leurs travaux aux collégiens et lycéens de Düsseldorf.

Les élèves de MATh.en.JEANS sont arrivés vers 8 heures afin de préparer les ateliers. Une fois les ateliers prêts, les élèves du LfdD sont arrivés vers 9 heures et ont reçu un papier avec 10 cases représentant les 10 ateliers différents. C’est ainsi que pendant une demi-journée, chaque élève du LfdD a pu se divertir et acquérir de nouvelles connaissances mathématiques. Une fois qu’il avait bien travaillé dans un atelier, le gérant de l’atelier lui tamponnait son papier afin qu’il puisse passer à un autre.

Sudoku, pizza et pantalons

Mais sur quoi portaient ces ateliers ? Différents sujets étaient traités : comment fabriquer une calculatrice, comment résoudre un sudoku à 3 cases ou encore comment couper une pizza en parts égales en calculant son aire et en divisant le tout par le nombre de parts que l’on voulait. Une fois la bonne formule trouvée : hop ! Coup de tampon de la part du gérant.

Ensuite, les élèves du LfdD avaient l’occasion d’assister à des conférences. Chaque élève ne pouvait participer qu’à une seule conférence. L’une d’elle parlait par exemple d’une formule mathématique qui aide à tailler des pantalons. Une matinée intense pour les élèves du LfdD et de MATh.en.JEANS !

 

Une matinée d’échanges

L’ambiance était dynamique, les élèves couraient dans tous les sens ! « Apprendre des choses à des élèves est une sensation formidable que je n’avais jamais eue auparavant », a expliqué un élève du Lycée français de Turin. « C’était très amusant », a confié un élève du Lycée français de Berlin.On entendait des collégiens et lycéens, mais aussi les professeurs, des divers lycées français de toute l’Europe discuter de mathématiques entre eux.»

Lors de cette matinée, les élèves du LfdD ont appris que les maths sont très utiles dans la vie de tous les jours et ont sans doute aussi approfondi leurs connaissances mathématiques. Une transmission de savoir entre élèves de lycées des différents pays d’Europe : objectif rempli pour MATh.en.JEANS !

Alix et Martin 2nde B

Jeux européens

Après Budapest en 2009, Prague en 2011, Copenhague en 2013 et Stockholm en 2015, les Jeux Européens d’EPS 2017 ont eu lieu à Barcelone du mardi 16 mai au samedi 20 mai 2017.
Pour la deuxième fois dans l’histoire du LfdD, une délégation de 8 élèves des deux classes de cinquième était présente parmi 12 établissements de 11 pays différents (Bruxelles, Prague, Moscou, Varsovie, Tbilissi, Kiev, Zurich, Rome, Barcelone, Copenhague et Stockholm).

Le principe est le suivant : les délégations se sont opposées sur des activités artistiques, physiques et sportives. Le tout autour de la langue française. Les enfants ont résidé chez des correspondants barcelonais, ce qui a créé des liens d’amitié formidables et contribué au bel état d’esprit de ces jeux avec des valeurs telle que la solidarité, l’entraide, la camaraderie, le respect, la tolérance, …

Le programme était dense : ultimate frisbee, athlétisme, badminton, course d´orientation, natation, touch rugby, spectacle artistique. Notre délégation a brillé par ses résultats et son comportement, et nous ne pouvons que féliciter nos 8 élèves : Clara, Alexia, Pilar, Aliénor, Elliott, Sandro, Alban et Gwendal. Bravo à vous tous !

Les enfants ont également pu assister à des manifestations de la culture traditionnelle locale, avec des Castellers, ces formidables pyramides humaines, mais également avec un spectacle mêlant les Correfocs, artistes pyrotechniques, et les percussions de la Batucada.

Des articles sont accessibles sur le site du lycée français de Barcelone : http://www.lfb.es/jeux-Eps/

Nombreuses sont les personnes à remercier :

  • Les élèves de la délégation de Düsseldorf, qui ont été motivés pour faire les séances d’entraînement, et qui ont eu un comportement exemplaire. Et bien évidemment leurs parents, qui nous ont accompagnés dans ce projet ;
  • Monsieur Dominique DUTHEL, chef d´établissement du lycée français de Barcelone, pour son enthousiasme et son formidable accueil ;
  • Les familles qui ont hébergé les enfants, qui ont été adorables et ont pris soin de nos élèves. Nos élèves ont vécu une formidable aventure humaine et se sont faits de nombreux ami(e)s, qu’ils ne manqueront pas de revoir en Catalogne, à Düsseldorf, ou ailleurs. C’est aussi cela, les Jeux Européens de l’EPS, et les familles qui ont hébergé nos enfants ont joué un rôle capital ;
  • Judith, l’élève de 5ème du lycée de Barcelone, qui a encadré nos élèves tout au long de la semaine.
  • Last but not least, les 9 professeurs d’EPS de Barcelone impliqués dans le projet, ainsi qu’Ema et Fred, qui travaillent depuis des mois sur ce projet et ont été formidables ;

Sans oublier tous les élèves du LFB et le personnel impliqué. Bravo, vos jeux ont été une superbe réussite !

Soirée théâtre

Soirée théâtre organisée par le Lycée français de Düsseldorf

Le troisième soir du congrès de Math.en.Jeans, la troupe des Bras Cassés a joué L’Avare pour détendre quelque peu les 200 cerveaux emplis à ras bord de formules mathématiques.

Le mercredi 5 avril, à 20 heures, les participants de MATh.en.JEANS arrivent en car à la Waldorfschule de Düsseldorf, dans laquelle ils vont assister à une « soirée théâtre ». Une demi-heure plus tard, quand tout le monde est confortablement installé dans les fauteuils de la salle de théâtre, le spectacle commence.

Le présentateur annonce que le clou du spectacle, L’Avare de Molière, sera précédé d’un sketch écrit et joué par des élèves de 4e du LfdD et d’une surprise… La soirée s’ouvre donc sur une saynète mettant en scène divers concepts mathématiques personnifiés : le théorème de Pythagore, la conjecture de Goldbach, la multiplication… et une petite fille bien fatiguée ! Puis arrive Ignatius Sawinkin, un jeune chanteur de 13 ans, qui entonne « I see fire ». Le tonnerre d’applaudissement s’étant apaisé, Harpagon entre en scène, sa cassette sous le bras, lançant ainsi la représentation de L’Avare.

Face au comique de l’œuvre de Molière, pimenté par quelques répliques bien placées d’Astérix mission Cléopâtre et du Cid, le public a su se détendre tout en restant attentif et actif, se laisser porter par le jeu des acteurs et, bien sûr, rire ! N’oublions pas que deux des acteurs étaient blessés, dont une ayant joué en béquilles, ce qui explique le nom de la troupe !

Article écrit par Guillaume, 2nde A 

Remerciements

Les enseignants organisateurs remercient :     

L’association MATh.en.JEANS.

Les entreprises REWE, Texas instruments et TargoBank pour leur contribution financière qui a permis la tenue du congrès.

  

M. Jean-Jacques Pierrat, conseiller pour la science et la technologie de l’Ambassade de France en Allemagne, et M. Vincent Müller, consul général de France en Allemagne.

L’administration du LfdD qui a soutenu et accompagné ce projet, notamment Mme Durand-Assouly, proviseure, M. Marchetti, directeur administratif et financier, et Mme Kauffmann, secrétaire d’intendance.

L’université de Essen, qui a accueilli le congrès, Prof. Dr. Gerhard Starke, Dekan de la faculté de mathématiques, Prof. Dr. Georg Hein, Studiendekan, ainsi que Mme Bertrand, docteure en mathématiques, qui accompagne les élèves du LfdD de MATh.en.JEANS dans leurs recherches et les enseignants dans l’organisation du congrès.

Les chercheurs de l’université de Essen qui nous ont fait l’honneur de présenter un « Mathe Slam » ou des conférences : Dr. Zimmermann, Prof. Dr. Wittbold, Prf. Dr. -Ing. Schröder, Prof. Dr. Neff, Dr. Münzenmaier, M. Moldenhauer, Dr. Lymbery, Dr. Janiszczak, Prof. Dr. Hein, . Fiedler, Prof. Dr. Ebobisse, S. Eberle, U. Dima,V. Bommer, Dr. Anderle.

Les chercheurs Dimitri Watel de l’ENSIIE, Evry, et Gaetan Borot du Max Planck Institute for Mathematics, Bonn, pour leurs conférences au LfdD, ainsi que les chercheurs Olivier Birembaux (Milan) et Guillaume Kon Kam King (Turin).

Les professeurs du LfdD pour leur soutien, leur aide dans les préparatifs et dans l’encadrement des élèves.

M. Séguy, professeur de français, et son groupe de théâtre :

Saynètes mathématiques : Andrée, Antoinette, Fleur, Julie, Julie et Sophie (4e) ;

Chant : Ignace (4e) ;

Intermède musical : Abigaïl; Antonin, Céline, Gonzague, Louis-Maël et Marie (Tle) ;

L’Avare : Abdelbasset, Agathe, Amaury, Edmond, Elodie, Guillaume, Guillaume, Jean-Nicolas, Joséphine, Nathalie et Vaïana (3e et 2e).

Les élèves journalistes : Alix, Antonin, Guillaume, Lea, Martin, Roswitha (2e), encadrés par Coline Granet-Cornée.

Et bien sûr les participants, venus des lycées français de Berlin, Copenhague, Milan, Naples, Stockholm, Turin, Vienne, du lycée Jan Neruda de Prague, du lycée Zmichowska de Varsovie.

Ainsi que les élèves de l’atelier MATh.en.JEANS du LfdD pour leur travail tout au long de l’année, leurs prestations de qualité, leur engagement et leur aide lors de la préparation du congrès : Maxens, Véronique (6e) ; Amélie, Etienne, Gaulthier, Laetitia, Manon, Pilar (5e) ; Fleur, Sophie (4e) ; Amaury, Amira, Cassandre, Cédric, Daniel, Edmond, Guillaume, Louis, Nathalie, Rebecca, Youssef (3e) ; Alban, Jean, Paul, Valerio (1e S) ; Antonin, Gonzague, Louis-Mael (Tle S).